Journée décisive pour l'avenir de la réforme du code du travail

le
0
Fabrice Angei et Philippe Martinez, de la CGT, lors d'une rencontre avec le gouvernement à propos de la réforme du code du travail à Paris le 7 mars 2016.
Fabrice Angei et Philippe Martinez, de la CGT, lors d'une rencontre avec le gouvernement à propos de la réforme du code du travail à Paris le 7 mars 2016.

Huit syndicats appellent à manifester mercredi contre le projet de loi. Une journée décisive pour le gouvernement à 14 mois de la fin du quinquennat.

Il y a dix ans, au début de l’année 2006, les organisations de jeunesse et de syndicats entamaient un bras de fer avec le gouvernement de Dominique de Villepin contre le Contrat Première Embauche (CPE), provoquant trois mois de contestation sociale et de crise politique et obligeant finalement l’exécutif à retirer sa loi.

Dix ans plus tard, le même scénario est-il en germe concernant la réforme du code du travail défendue par le gouvernement de Manuel Valls ? Le projet de loi présenté par la ministre du travail Myriam El Khomri ne concerne pas spécifiquement la jeunesse, mais selon un sondage publié ce week-end, 58 % des Français estiment que la contestation pourrait prendre autant d’ampleur que la fronde anti-CPE à l’époque.

Mercredi 9 mars, l’exécutif de gauche s’apprête donc à affronter une journée décisive de mobilisation contre son action. La pétition numérique « Loi travail : non merci ! » a dépassé le million de signataires en deux semaines, signe d’une opposition réelle et importante au projet de loi gouvernemental. En réalité, c’est un double front social qui se met en place, sans que personne, aussi bien au gouvernement que chez les manifestants, ne puisse réellement mesurer par avance son importance.

Manifestations prévues dans tout le pays D’un côté, les syndicats ont déposé un préavis de grève à la SNCF et à la RATP pour protester contre leurs conditions de travail, les suppressions de postes programmées pour 2016 et pour une hausse des salaires. A cette mob...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant