Journée de la femme : quelques centaines de manifestantes en France

le
0

«Comment appelle-t-on un salarié qui gagne 25% de moins? Une salariée». Une pointe d'humour relevée d'un soupçon de cynisme, c'est le ton des slogans qui ont animé les manifestation pour défendre le droit des femmes dimanche, à Paris mais aussi, à Marseille, Toulouse et dans de nombreuses autres villes de province, à l'occasion de la journée internationale qui leur est dédiée.

«C'est l'égalité qui fait avancer notre société, qui donne des droits mais en même temps qui donne des chances», a souligné le chef de l'Etat qui avait convié une centaine de femmes sous le mot d'ordre: «Elles font la France». Sans faire d'annonce majeure, François Hollande a indiqué qu'il songeait au déploiement d'une partie des jeunes qui effectueront leur service civique dans les gares ou les transports pour y renforcer la «présence humaine» et permettre aux femmes de se déplacer en sécurité.

 A Paris, où participaient un millier de manifestants, Nelly Martin, responsable de la Marche mondiale des femmes en France, mouvement à l'origine du rassemblement ,a rappelé que l'objectif était  de souligner que «les femmes dans le monde entier continuent d'être discriminées, battues, violées, et à être en butte aux humiliations», a souligné Nelly Martin, responsable de la Marche mondiale des femmes en France, mouvement à l'origine du rassemblement.  De nombreux groupes et organisations de lutte contre la pauvreté et la violence envers les femmes étaient présents lors de cette marche. «Dans tous les pays où s'installent les intégrismes, quels qu'ils soient, la situation empire pour les femmes», a ajouté Nelly Martin.

Des associations féministes, des partis politiques... et des hommes

Le cortège, parti en milieu d'après-midi de la place de la République, se dirigeait vers la mairie du 4e arrondissement, sous une multitude de pancartes et slogans, dont «Liberté», «Injures sexistes répétées, souffrance continue», «Halte ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant