Journée de deuil national au Liban après les attentats

le
0

BEYROUTH, 13 novembre (Reuters) - Une journée de deuil national était observée vendredi au Liban après le double attentat à la bombe qui a fait 43 morts dans un quartier du sud de Beyrouth, fief du Hezbollah, jeudi. Les chaînes de télévision locales consacraient leurs éditions matinales à ces attaques commises dans une zone résidentielle et commerçante de la capitale libanaise et revendiquées par l'Etat islamique. "Inacceptable", clame en une le quotidien L'Orient Le Jour. Le journal Al Diyyar publie pour sa part des photos des corps démembrés des kamikazes. Al Akhbar, titre proche du Hezbollah, affirme qu'il n'y a "pas de place pour le repli" après que l'organisation chiite a promis "une longue guerre" à ses ennemis. Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, a condamné ce double attentat et appelé les forces de sécurité et les autorités libanaises "à empêcher que cet acte méprisable détruise le calme relatif qui a prévalu dans le pays au cours de l'année écoulée". Il s'agissait des premières attaques depuis plus d'un an visant un fief du Hezbollah au Liban alors que le groupe soutenu par l'Iran a accentué son implication aux côtés des troupes loyales à Bachar al Assad dans la guerre civile en Syrie. (John Davison; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant