Journée d'action le 9 avril contre l'accord marché du travail

le
0
APPEL À UNE JOURNÉE D?ACTION LE 9 AVRIL CONTRE L?ACCORD SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL
APPEL À UNE JOURNÉE D?ACTION LE 9 AVRIL CONTRE L?ACCORD SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL

PARIS (Reuters) - La CGT, Force ouvrière et Solidaires ont lancé mardi un appel à une nouvelle journée de manifestations et d'actions contre le projet de loi sur la sécurisation de l'emploi, qui transpose l'accord du 11 janvier entre le patronat et trois syndicats dont la CFDT.

Ce texte, qui octroie aux employeurs plus de souplesse de gestion de leurs salariés en échange de plus de sécurité pour les parcours professionnels ("flexisécurité") va aggraver la situation de l'emploi, estime la CGT dans un communiqué.

La centrale de Montreuil juge d'une "absolue nécessité" un "changement de cap en matière de politique d'emploi et de garanties sociales pour les salariés".

"C'est pourquoi (...) la CGT appelle l'ensemble des salariés du privé comme du secteur public, des retraités et des privés d'emploi, à une nouvelle journée de grèves et de manifestations le mardi 9 avril 2013 pour empêcher la transposition dans la loi du contenu de (l'accord) du 11 janvier."

FO, qui a refusé comme la CGT de signer cet accord national interprofessionnel (ANI), estime que le projet de loi, dont les députés entament cette semaine l'examen en commission, constitue "une régression des droits sociaux".

L'union syndicale Solidaires réaffirme pour sa part son "opposition résolue" aux principales dispositions de l'ANI, qualifiés de "cadeaux supplémentaires au patronat".

Parallèlement à leur appel à une nouvelle journée d'action, la CGT et FO annoncent la poursuite de leurs démarches auprès des parlementaires, "afin de leur démontrer la nocivité de l'accord (...) et son inefficacité en matière économique".

Le 5 mars, une première journée de manifestations à l'appel des mêmes syndicats et de la FSU n'avait que relativement peu mobilisé -la CGT avait fait état de 200.000 participants pour 174 cortèges dans l'ensemble de la France.

Le 9 avril sera un premier test pour le nouveau secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, qui a succédé officiellement la semaine dernière à Bernard Thibault.

La CFDT a déjà décliné son invitation à un 1er mai unitaire.

"Le 1er mai, la CFDT n'ira pas défiler avec la CGT", a déclaré mardi sur RTL son nouveau secrétaire général, qui a justifié cette décision par les tensions actuelles entre sa confédération et celle de Thierry Lepaon.

"Nos militants ne veulent pas se faire insulter une semaine et aller manifester avec la CGT une autre semaine", a expliqué Laurent Berger. Il faisait allusion aux critiques des cégétistes sur l'accord du 11 janvier et au fait que des militants de la CGT aient mis le feu à un drapeau de la CFDT le 5 mars à Lille.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant