Journée capitale pour Iacono, condamné pour le viol de son petit-fils

le
0
L'ancien maire de Vence accusé de viol par son petit-fils, qui s'est rétracté depuis, saura jeudi s'il a une chance d'obtenir la révision de son procès.

«Comme si, lorsque quelqu'un accuse, il est crédible et lorsque quelqu'un innocente, il ne le serait plus». C'est avec ces mots que le 27 mai dernier, l'avocat de Christian Iacono, condamné pour le viol de son petit-fils, avait déploré la situation de son client. L'ancien maire de Vence (Alpes-Maritimes) saura jeudi si la justice ouvre la voie à une éventuelle réhabilitation, en saisissant la Cour de révision. Celle-ci est seule à même de pouvoir annuler la condamnation et ordonner un nouveau procès qui pourrait innocenter définitivement Christian Iacono. L'ancien élu avait été condamné en première instance en 2009, puis en appel en février 2011, à 9 ans de prison pour le viol de Gabriel, aujourd'hui âgé d'une vingtaine d'années et père d'un jeune enfant.

Spectaculaire rebondissement

Quelques mo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant