Journalistes tués au Mali : au moins 35 arrestations en deux jours

le
39
Journalistes tués au Mali : au moins 35 arrestations en deux jours
Journalistes tués au Mali : au moins 35 arrestations en deux jours

Des hommages ont été rendus mardi à Ghislaine Dupont, 57 ans, et Claude Verlon, 55 ans, assassinés samedi à Kidal, au Mali. L'avion transportant les corps des deux journalistes de Radio France Internationale (RFI), est arrivé à l'aube, à l'aéroport de Paris Roissy-Charles-de-Gaulle.

Les cercueils militaires en métal ont été transférés dans le pavillon de réception de l'aéroport en présence d'une vingtaine de proches et autant de salariés de RFI. A l'écart des caméras, les familles ont été reçues par François Hollande qui était aussi venu, selon l'Elysée, les «accompagner dans leur douleur». A RFI, puis à l'Assemblée nationale, une minute de silence a été observée à leur mémoire.

Au Mali, l'enquête progresse. «Au moins 35 personnes ont au total été arrêtées depuis (le début des, Ndlr) investigations, nous mettons tout en ?uvre pour faire avancer les enquêtes», a affirmé une source sécuritaire malienne. Un documents, comprenant notamment des numéros de téléphone, a été retrouvé dans la voiture abandonnée par les ravisseurs près des deux corps.

«Cette pièce a permis d'identifier un premier individu déjà fiché, en 2010, comme un membre d'Aqmi, et de remonter sur deux autres membres du commando. Il est vite apparu que ces trois personnes étaient connues des services de renseignement français en opération au nord du Mali», selon «Le Monde». Le quotidien affirme que les renseignements français ont réussi à mettre un nom sur trois des quatre ravisseurs, qui auraient combattu au sein de la katiba d'Abdelkrim al-Targui, l'un des chefs d'Aqmi.

> Suivez les événements de ce mardi:

20h10. Des numéros de téléphone trouvés dans le 4X4. «Dans la voiture abandonnée non loin du lieu du crime, de précieux numéros de téléphone ont été trouvés, ce qui est un détail important», indique une source administrative de Kidal, la ville où ont été enlevés les deux journalistes. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7523987 le mercredi 6 nov 2013 à 03:28

    Nous sommes très forts !!!! surtout à l'étranger !!!! Bizarre non ????????

  • mlaure13 le mercredi 6 nov 2013 à 01:21

    Dans le désert, il y a le téléphone arabe...TOUT SE SAIT !!!...

  • ref1929 le mercredi 6 nov 2013 à 00:08

    dans le désert y des indices pas dans les banlieues. Un comble.

  • ref1929 le mercredi 6 nov 2013 à 00:04

    A croire que c'est plus efficace quand c'est sur un territoire étranger... Beaucoup plus lent en France on comprend mieux pourquoi les truands viennent en France

  • M898407 le mardi 5 nov 2013 à 23:45

    Les condoléances Oui, mais autant de cinema Non...

  • M1343167 le mardi 5 nov 2013 à 23:39

    J'aime bien Knbskin: "bon, on arrête le pathos..."

  • knbskin le mardi 5 nov 2013 à 23:00

    Pourquoi publier autant d'informations sur l'enquête ? Dans ce genre de cas, c'est parfaitement inutile. On s'informe, on trouve, on tue, puis on montre des cadavres. Non ? Il y a sans doute des choses qui m'échappent, mais ça doit être clair pour Pépère et ses combines foireuses.

  • mark92 le mardi 5 nov 2013 à 22:09

    A M363422 Ne dis pas n'inmporte quoi quand oon parle de morts.Va au Mali et reviens dans un cercueil.

  • knbskin le mardi 5 nov 2013 à 22:03

    Ah ! Je me disais bien aussi ! Voilà M363422 (ex-M...248 ou je ne sais quoi) qui vient nous expliquer qu'il n'y a ici que des imbéciles sauf elle (?), cette affirmation prouvant à elle seule sa haute supériorité intellectuelle autoproclamée ... On attend toujours ses analyse fulgurantes (en vain) :-D

  • M363422 le mardi 5 nov 2013 à 21:10

    Il y a ici quelques vieux bidasses à la retraite, qui sont incapables de faire la différence entre un journaliste et un militaire. Ne comprenant rien à ce qui'est le travail d'information par rapport à celui dit de "pacification". Cela ne devrait pas cependant les "autoriser" à écrire ici n'importe quoi.