Journalistes molestés le 1er mai : un ex-élu FN parmi les agresseurs ?

le
0
L'ex-conseiller régional FN est connu pour avoir le sang chaud.
L'ex-conseiller régional FN est connu pour avoir le sang chaud.

Laurent Lopez, ancien boxeur, a été reconnu par des témoins comme ayant été à proximité de la scène de violence. En effet, sur les images diffusées par i>Télé, on peut voir l'ancien employé du groupe FN au conseil régional Paca près des faits. Néanmoins, la courte séquence ne permet pas de déterminer son rôle exact.Un élu au sang chaudL'ex-conseiller régional FN est connu pour avoir le sang chaud : en 2013, peu avant son élection comme conseiller régional, il n'avait pas hésité à user de ses poings contre Jean-Paul Dispard, un élu de Brignoles à qui il disputait l'investiture. "Il n'a pas pesé lourd", se vantait alors le pugiliste au Point. Laurent Lopez a longtemps été présenté par le parti de Marine Le Pen comme le parangon de la dédiabolisation. Cette image avait été écornée après les révélations du Point à propos de son admiration pour Hitler. Démenties par l'intéressé, ces accusations n'ont fait l'objet d'aucun recours judiciaire.La sûreté territoriale de Paris enquêteContacté par Le Point, Laurent Lopez n'a pas donné suite à nos sollicitations. En revanche, le patron du FN en Paca Frédéric Bocaletti, ex-mégretiste réintégré par Jean-Marie Le Pen et depuis fervent mariniste, tient à défendre son poulain de toujours : "Laurent Lopez vient de me dire ne pas avoir agressé le moindre journaliste. Il me dit qu'il y a bien eu une bousculade mais que cela a été géré par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant