Journal d'un prof débutant (épisode 33) : un an après

le
0
Le calvaire du maintien de l'ordre et l'impossibilité totale de faire cours ont vécu : désormais, Sophie n'est plus débutante, elle a un an d'ancienneté, et cela change tout.
Le calvaire du maintien de l'ordre et l'impossibilité totale de faire cours ont vécu : désormais, Sophie n'est plus débutante, elle a un an d'ancienneté, et cela change tout.

"Je suis contente. Je n'ai plus d'appréhension avant d'aller en cours." L'humeur de Sophie ces derniers jours tranche nettement avec son état d'esprit de l'année dernière, à la même époque. Le calvaire du maintien de l'ordre et l'impossibilité totale de faire cours ont vécu : désormais, Sophie n'est plus débutante, elle a un an d'ancienneté, et cela change tout. Elle n'a d'ailleurs même pas appréhendé la rentrée : "J'étais contente d'y retourner, heureuse de revoir mes collègues et les élèves."

"L'an dernier, à la veille de la rentrée, je m'apprêtais à citer Marc Bloch pour que mes élèves comprennent l'importance et l'utilité de l'histoire. Cette fois, je me suis préparée tout autrement : j'ai écrit une charte que j'ai distribuée à chaque élève. Ils sont tous tenus de la respecter." Sophie n'a plus peur de se tromper et est absolument inébranlable. Lorsque certains élèves ont osé affirmer qu'ils ne "voulaient pas de ces règles", la prof n'a pas hésité une seconde : "C'est très simple. Si tu n'acceptes pas ces règles, je ne t'accepte pas dans mon cours. Et si tu ne les respectes pas, il y aura des sanctions." Et les élèves de signer ledit document sans sourciller davantage.

Une charte de bonne conduite

Que l'on ne s'y trompe pas : Sophie n'est pas devenue un tyran pour autant. Dans sa fameuse "charte", les règles énoncées relèvent toutes du bon sens, voire de la trivialité : attendre dans le couloir calmement avant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant