Journal d'un prof débutant (épisode 32) : "Madame, j'aimais bien, avec vous"

le
3
Sa toute dernière heure, Sophie l'a passée avec sa quatrième, celle qui a été particulièrement pénible toute l'année (photo d'illustration).
Sa toute dernière heure, Sophie l'a passée avec sa quatrième, celle qui a été particulièrement pénible toute l'année (photo d'illustration).

Le dernier jour aura été assez pénible. La dizaine d'élèves présents à chaque cours ont été intenables. Après les conseils de classe du troisième trimestre, les rangs sont traditionnellement bien clairsemés, d'autant qu'aucun collégien ne s'est vu infliger de sanction : ils ont tous été admis à passer dans la classe supérieure ou, comme ce fut le cas pour quelques-uns, orientés vers d'autres filières. Et pour cause : depuis juin 2013, et le vote par l'Assemblée nationale d'un amendement limitant le redoublement scolaire à des cas "exceptionnels", le passage est, pour ainsi dire, automatique. Sa toute dernière heure, Sophie l'a passée avec "sa" quatrième, celle qui a été particulièrement pénible toute l'année. Elle comptait la féliciter pour la performance de la veille, mais les élèves étaient tellement énervés que l'ambiance s'est dégradée dès l'entrée dans la classe. Les garçons lançaient leur sac, bousculaient les tables et les chaises, les filles criaient. Sophie s'est plantée devant le tableau, le visage fermé, les bras croisés, le regard ombrageux. "Au fait, madame, a lancé Jordan, vous allez nous féliciter ?" Sophie s'est emportée : "Vous êtes incroyables ! Vous êtes tellement incapables de vous contrôler que vous réussissez même à me couper l'envie de vous complimenter. Vous vous rendez compte ?" Ultime sermon. Et de conclure : "Maintenant que c'est dit, oui, vous avez été très bien et vous m'avez...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le lundi 23 juin 2014 à 17:34

    recherche prof pour les banlieues: arabe indispensable, bac facultatif

  • M3493130 le lundi 23 juin 2014 à 12:14

    PAs étonnant et on trouvera encore moins de candidats aux concours où l'on est contraint de recruter avec des notes TRES faibles. Pas étonnant que nous dégringolions dans les sondages!

  • paspad le lundi 23 juin 2014 à 08:18

    le "journal" va t il s’arrêter pendant les grandes vacances ?