Journal d'un prof débutant (épisode 18) : "Sale Française !"

le
43
Rien que la semaine dernière, Sophie a rédigé une demi-douzaine de rapports, pour des raisons multiples : harcèlement de camarades, coups, refus de donner le carnet, insolence...
Rien que la semaine dernière, Sophie a rédigé une demi-douzaine de rapports, pour des raisons multiples : harcèlement de camarades, coups, refus de donner le carnet, insolence...

"Sale Française, sale pute !" Pour Sophie (1), aucun doute n'est permis : c'est bien à elle que s'adressent ces insultes, proférées à la sortie du collège par des amis des deux jeunes qui ont été exclus définitivement la veille, lors d'un conseil de discipline. La prof savait bien que le virage "post-exclusion" ne serait pas simple à négocier : c'est à sa ténacité qu'est due la mise au ban de ces élèves. Les autres enseignants de l'établissement, impressionnés par la défense et la détermination de leur collègue, l'avaient avertie : la semaine promettait d'être houleuse. "C'était difficile à croire, puisque les exclusions ont eu lieu au sein d'une classe où les élèves se détestent. Lors du conseil de discipline, les délégués ont laissé leurs camardes accueillir leur sanction dans l'indifférence la plus totale", s'étonne-t-elle encore.

Rappel à la loi

Sophie décide de ne pas relever les insultes, fait mine de ne pas avoir entendu et continue son chemin, pour éviter de faire monter davantage la pression. La jeune prof décide toutefois d'en parler au principal entre deux portes, au cas où d'autres problèmes de cet acabit venaient à arriver. Surprise : le chef d'établissement, d'habitude plutôt enclin à minimiser les faits pour éviter de faire des vagues, exige un rapport de l'enseignante, qualifiant les faits de "graves". Et ses collègues de surenchérir en insistant pour l'escorter jusqu'au RER tous les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le lundi 16 déc 2013 à 11:17

    .../... drastiquement auec la facilité des déplacements. Mais bon, techniquement rien n'empêcherait une dynastie de dictateurs fous de créer des "races humaines" au même titre que des races de chiens ou de chevaux ... Ce n'est heureusement pas le cas pour un avenir prévisible. Encore qu'avec les ta.rés de l'ectogenèse et du transhumanisme ... :(

  • knbskin le lundi 16 déc 2013 à 11:13

    Bah ! lm123457, les humains sont en termes de "races" dans la même situation que n'importe quelle espèce de mammifères ! Dans la nature, les caractéristiques physiques de populations séparées s'éloignent - jusqu'à ce qu'elles deviennent non interfécondes. Pour l'Homme, il y a eu séparation de groupes humains qui se sont développés séparément mais sur ce courtes périodes, et cette séparation se réduit .../...

  • lm123457 le lundi 16 déc 2013 à 11:05

    « Devant cet envahissement, ce pullullement de mauvais gènes, comment ne songerait-on pas à garantir, à assainir le matériel héréditaire de l'espèce, et se défendrait-on d'imaginer tout ce que gagnerait l'humanité à un contrôle légal de la procréation, exercé par un conseil d'experts ? » L. Cuénot et J. Rostand (bien sûr je ne défends pas !).

  • lm123457 le lundi 16 déc 2013 à 11:04

    suite de mon post précédent pour expliquer ce que dit Stockowski dans l'article 5La Recherche). Il explique que les biologistes ont voulu faire oublier leur passé eugéniste (si, meêm Edmond Rostand). Du coup ils ont prétendu que la science allait _prouver_ que nous étions égaux. Or la science n'a aucun moyen de le prouver. L'égalité est un fait politique et non scientifique.

  • lm123457 le lundi 16 déc 2013 à 11:02

    A M363 et aux autres. Dans http://www.ogmdangers.org/tmp/art_La_Recherche_races.pdf, un chercheurs EHESS se pose la question des races. Si elles existent chez les chiens, pourquoi n'existeraient-elles pas chez les humains ? On les défini par la phénotypie (en gros l'apparence). Le racisme consiste à faire deux hypothèses : 1) il existe des races 2) certaines sont supérieures aux autres. C'est la deuxième hypothèse qui est fausse. Pas la première.

  • mlaure13 le samedi 14 déc 2013 à 20:08

    Très bien ...M363...mais maintenant, on fait quoi ???...:-)))

  • delapor4 le samedi 14 déc 2013 à 19:47

    Qui va oser enfin les renvoyer chez eux?

  • M363422 le jeudi 12 déc 2013 à 15:48

    L'etnocentrisme fut fin XIX le grand obstacle à la compréhension, et un des fondements du racisme. Il faut par exemple lire ce qu'écrit A de Tocqueville (hélas) et ce qu'écrit Frans Boas. Avec lui le concept de culture devienne le centre de la réflexion en dehors de tout etnocentrisme

  • M363422 le jeudi 12 déc 2013 à 15:43

    On peut évoquer aussi un vieux, au sens historique,débat entre les tenants du monogénitisme (une seule espèce humaine) et les polygénistes (différents groupes humains)Mais plus probant fut le débat sur l'évolution des sociétés, qui voyait dans le développement historique (techniques, vie sociale),une avance de ces sociétés par rapport à d'autres et qui en concluait à des différences d'intelligence, confondant donc culture te biologie.

  • M363422 le jeudi 12 déc 2013 à 15:26

    ...elle aussi à ce constat qu'il n'y a pas de races et préférera alors parler de populations. Il faudra pourtant encore une dizaine d'années pour que certains médecins comprennent qu'il était possible de transfuser du sang d'un blanc à un noir et inversement, sans inconvénient.