Jour J pour le Groupe Hersant Média 

le
0
GHM rencontre ses banques pour renégocier sa dette qui atteint 215 millions d'euros. Le mariage avec le belge Rossel, propriétaire du journal «Le Soir», est en jeu.

Philippe Hersant ne veut pas parler de réunion de la dernière chance, mais c'est bien tout l'enjeu des discussions que doivent avoir aujourd'hui le Groupe Hersant Média (GHM) et ses dix-sept banques créancières, sous l'égide du Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri). Contacté par Le Figaro , Philippe Hersant, le président de GHM, juge «inconcevable que cette proposition de restructuration financière ne soit pas validée par toutes les parties prenantes. C'est un point d'équilibre ayant reçu le soutien du Ciri, du mandataire ad hoc, de notre partenaire industriel Rossel ainsi que des cinq actionnaires de GHM. Ceux-ci auront investi, ajoute-t-il, au total plus de 120 millions d'euros depuis 2007 pour un effort des seize banques de 60 millions d'euros».

Mais dans les coulisses, le Belge Rossel s'impatiente. Le groupe de presse, propriétaire du Soir à Bruxelles, avait conclu, le 12 octobre, un accord de rapprochement avec GHM au terme duquel l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant