«Jour de Colère» : le collectif qui rêve de fédérer les anti-Hollande

le
0

Des groupes aussi différents que Civitas ou les adeptes de Dieudonné, en passant par une partie des Bonnets rouges, des révoltés fiscaux ou l'extrême droite identitaire appellent à une même manifestation, dimanche. Autopsie d'un mouvement que seule une opposition radicale au pouvoir rassemble.

C'est le dernier né des mouvements opposés à la politique du gouvernement. «Jour de Colère» a une particularité par rapport à ses prédécesseurs: il souhaite agréger tous les autres et rassembler le 26 janvier «tous les Français opposés à François Hollande», dans une manifestation se rendant de la place de la Bastille à la place Vauban, à Paris. Et ce sans craindre de réunir des groupes aussi différents que Civitas ou les adeptes de Dieudonné, en passant par une partie des Bonnets rouges ou l'extrême droite identitaire.

o Un mouvement né sur Internet

À l'image des mouvements formés dans le sillage de la Manif pour tous, «Jour de Colère» s'est développé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant