"Jour de colère" aux USA contre les violences policières

le
0

(Actualisé, début de la marche à Washington) par Ian Simpson et Lacey Johnson et Jonathan Spicer WASHINGTON/NEW YORK, 13 décembre (Reuters) - Des milliers de personnes se sont rassemblées samedi à Washington pour une marche de protestation contre les violences policières, à la suite de la mort ces derniers mois de Noirs non armés tués par des agents blancs qui n'ont pas été inculpés. Pour ce "jour de colère", une autre marche est prévue à New York, où les organisateurs attendent entre 40.000 et 50.000 personnes. "Il ne suffit pas de parler, il faut des mesures législatives qui changeront les choses à la fois dans les textes et sur le terrain", a déclaré le leader des droits civiques Al Sharpton, dont l'organisation National Action Alliance conduit la manifestation de Washington. Le révérend Sharpton demande au Congrès d'adopter une loi qui permette aux procureurs fédéraux d'être saisis d'affaires impliquant des policiers. Pour lui, les procureurs locaux, qui collaborent régulièrement avec les policiers et doivent ensuite parfois enquêter sur les mêmes policiers, se retrouvent en plein conflit d'intérêt. Des milliers de manifestants se sont réunis Freedom Plaza, à quelques centaines de mètres de la Maison blanche, et se sont ébranlés à midi (17h00 GMT) sur Pennsylvania Avenue en direction du Capitole, le bâtiment du Congrès. "CRIMES RACISTES" "Je suis dans la rue aujourd'hui pour la justice et aussi pour un changement de politique dans ce pays", a déclaré une des manifestantes, Aisha Wilson, 37 ans, venue de Paterson, dans le New Jersey. D'autres marcheurs sont venus de Floride, du Connecticut ou encore de Pittsburgh, selon le site internet des organisateurs. Dans le cortège se trouvait des membres des familles d'Eric Garner et d'Akai Gurley, qui ont été tués par des policiers new-yorkais, mais aussi de Trayvon Martin, abattu par un vigile en 2012 en Floride, ainsi que de Michael Brown, tué en août par un agent à Ferguson, dans le Missouri. Samaria Rice, mère de Tamir Rice, 12 ans, tué le mois dernier par un policier à Cleveland, était également présente. A New York, la marche devait partir à 14h00 (19h00 GMT) de Washington Square, dans Greenwich Village, se diriger vers le nord puis bifurquer en direction du quartier général de la police dans Lower Manhattan. "Nous exigeons des actes à tous les niveaux du gouvernement pour que cessent de tels crimes racistes commis par des policiers", a déclaré Umaara Elliott, une organisatrice de la manifestation. Vendredi, plusieurs rassemblements avec concert de sifflets avaient eu lieu à New York devant des commissariats en préambule à ce second week-end de manifestations contre les violences policières, après la non inculpation du policier blanc qui a tué Eric Garner l'été dernier dans un quartier de la ville. ID:nL6N0TX01G (Avec Sebastien Malo, Frank McGurty et Natasja Sheriff; Danielle Rouquié, Eric Faye et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant