Jouez au baby-foot pour restaurer les châteaux de votre région

le
0

À compter de mercredi, le Centre des monuments nationaux installe des baby-foots dans 14 monuments français. Un clin d’œil à l’Euro 2016 et une façon ludique de collecter des fonds destinés à la restauration du patrimoine.

Le Centre des Monuments nationaux en charge de l’animation et de la conservation de 100 monuments lance l’opération «Marquez pour le patrimoine!». À l’occasion de l’Euro 2016, l’établissement en lien avec le Ministère de la Culture et de la Communication a décidé d’installer 22 baby-foots à partir du 1er juin 2016 dans 14 monuments répartis sur le territoire. Le principe est simple et ludique: «Un euro pour jouer, un euro pour restaurer».

Pour jouer, les participants devront insérer une pièce d’un euro dans un distributeur installé près des baby-foots: pour cette somme, ils deviendront propriétaire d’une petite balle pour faire une (ou plusieurs!) partie et qu’ils pourront conserver en guise de souvenir. Grâce à ce dispositif, l’argent collecté sera directement affecté à la restauration des monuments nationaux. L’occasion pour le public de se sensibiliser à la conservation du patrimoine et de montrer son attachement aux monuments de sa région grâce à des micro-dons.

Des baby-foots à l’image des monuments

Le Centre des Monuments nationaux ne s’est pas fixé d’objectif pour le montant de la récolte mais il compte bien sur l’afflux de visiteurs estivaux pour que l’événement rencontre un franc succès. D’ailleurs lors du lancement de l’opération le 10 mai dernier à l’Hôtel de Sully dans le 4e arrondissement de Paris, près de 100 euros avaient été récoltés sur une journée grâce à l’installation d’un baby-foot géant de 7.5 mètres.

En plus de visiter un édifice historique, les amateurs pourront également découvrir une série de baby-foots offerte et créée sur mesure par le fabricant Bonzini à l’image des demeures d’accueil. À la Villa Savoye à Poissy, le meuble-jouet sera entièrement transparent tandis qu’à la Villa Cavrois près de Lille, il sera conçu de briques jaunes en hommage à l’architecture de la région. D’autres baby-foots auront des joueurs aux couleurs des équipes locales, comme à la forteresse de Salses et au trophée d’Auguste à La Turbie dans les Alpes Maritimes. Au cœur de la Cité de Carcassonne enfin, un tournoi sera organisé chaque mercredi afin de créer le rendez-vous.

Le 1er août prochain, date de fin de l’aventure, certains baby-foots seront mis aux enchères et les fonds de la vente seront, eux aussi, consacrés à la restauration des monuments nationaux.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant