Joséphine Baker au Panthéon ?

le
3
Joséphine Baker en 1946.
Joséphine Baker en 1946.

François Hollande pèse soigneusement le pour et le contre de chaque candidat à la 70e panthéonisation. En octobre, un rapport du Centre des monuments nationaux préconisait que l'élu soit une élue, de préférence du XXe siècle, qui se serait illustrée par son "courage", sa "ténacité", son "engagement républicain". Les noms ne manquent pas, de Germaine Tillion à Lucie Aubrac, en passant par la philosophe Simone Weil. De la ceinture de bananes à la couronne de laurierÀ cette liste prestigieuse, Régis Debray ajoute donc celui de l'actrice de music-hall Joséphine Baker, "d'origine métissée afro-américaine et amérindienne", nous apprend Wikipédia, qui fit les beaux jours des Folies-Bergères et eut deux amours : son pays et Paris. "Des Folies-Bergère au suprême sanctuaire ? De la ceinture de bananes à la couronne de laurier ? Profanation ! Le Front national accusera. Le burgrave gémira. La vertu hoquettera", s'amuse l'intellectuel.

Mais il ne s'agit évidemment pas d'une plaisanterie, et Debray est tout à fait sérieux : "On nous répondra : Plus politiquement correct, tu meurs. Rions de cet éclat de rire. C'était très incorrect, avant-guerre, de se produire les seins nus, d'aimer un petit auteur de polars, Simenon, et d'ensorceler cubistes et surréalistes. Et très risqué (chez "les saltimbanques" en vogue, plutôt insolites) d'entrer dans les services secrets de la France libre en 1940, d'épouser en 1955 la cause des Noirs...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 17 déc 2013 à 20:45

    Elle aussi elle avait la banane, et on en n'a pas fait tout un roman. Bien au contraire.

  • cavalair le mardi 17 déc 2013 à 20:43

    Ils voulaient dire Josephine Baker SANS Pantalon ce qui serait plus correcte

  • LeRaleur le mardi 17 déc 2013 à 20:12

    Et d'adopter autant d'enfants de tous les coins du monde.