José et Marko sont sur un bateau

le
0
José et Marko sont sur un bateau
José et Marko sont sur un bateau

Marko Arnautović s'est enfin concentré sur le football et était annoncé comme l'une des possibles révélations de l'Euro après avoir étincelé lors des éliminatoires. Un statut à confirmer face au Portugal, lors d'un match au cours duquel il repensera peut-être à la saison aussi délirante que pourrie qu'il avait passée avec Mourinho à l'Inter Milan.

On l'a trop souvent comparé à Zlatan Ibrahimović, alors que le parallèle repose plus sur des caractéristiques physiques ou des noms de famille qui riment que sur ses réels talents de joueur. Mais si Marko Arnautović voulait se faire un petit plaisir, il déclarerait lors de la conférence de presse avant Portugal-Autriche : " Je ne connais pas le Portugal, mais un Portugais me connaît. " À plusieurs centaines de kilomètres de là, à Manchester, le Portugais en question accueillerait probablement la déclaration agacé, un sourcil levé, avant de passer à autre chose pour éviter de repenser à la saison qu'il a passée avec Marko Arnautović à l'Inter. Une saison 2009-2010 presque parfaite sur le plan sportif, puisque le Chosen one avait raflé un triplé historique championnat/Coupe d'Italie/Ligue des champions. Un très grand cru, pour lequel José Mourinho sait qu'il n'a pas à remercier Marko Arnautović, ce grand dadais qui avait ciré son banc toute la la saison, cet attaquant dont il n'a pas su quoi faire et qui s'apprêtait à dégager fissa au Werder Brême. Arrivé en provenance de Twente, un club néerlandais, avec son mètre 92, ses tatouages, sa réputation de buteur, le tout directement après le départ de Zlatan, Arnautović n'a pas eu à faire grand-chose pour que l'on ose la comparaison. Et pourtant, loin des arrivées tapageuses d'Ibra partout où il est passé, Arnautović pose ses valises à l'Inter sur la pointe des pieds, en prêt, et surtout blessé. " Il n'est pas à disposition de l'équipe, mais du staff médical ", tranchait immédiatement Mourinho, presque déjà agacé par sa recrue.

Arnau et Balo


Mourinho ne lui offre qu'une première titularisation bidon en novembre lors d'un match amical face au FC Vaduz du Liechtenstein, au Rheinpark Stadion où se sont pressés 4000 supporters. Un but offert par Alibec et un autre à la limite du hors-jeu ne suffiront pas à Arnautović pour séduire le Mou, qui se gardera d'utiliser son Autrichien lors de la saison. Le contrat du prêt stipule que l'option d'achat de 9 millions d'euros sera levée si Marko joue dix matchs ? Tant pis, Mourinho ne lui offre que trois apparitions en Serie A sur toute la saison, 70 minutes au total, en ne l'inscrivant parfois même pas sur la feuille de match. Mais Arnautović n'a pas l'air de s'en soucier, et semble surtout s'amuser comme un petit fou à…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant