José Anigo pointe du doigt le manque de fraîcheur et ne veut plus parler de podium

le
0
José Anigo pointe du doigt le manque de fraîcheur et ne veut plus parler de podium
José Anigo pointe du doigt le manque de fraîcheur et ne veut plus parler de podium

« Je ne sais pas si c'est un manque de méchanceté, c'est surtout un manque de fraîcheur, car ce soir (vendredi), on a tout tenté tactiquement, déplorait José Anigo au micro de beIN Sports vendredi soir après la défaite à domicile de l'Olympique de Marseille contre Nice (1-0). On est partis offensivement avec quasiment quatre attaquants. On sentait bien que les voyages et les matchs des uns et des autres, les déplacements surtout, et les arrivées tardives de tout le monde hier (jeudi). On n'a pas pu proposer ce qu'on voulait proposer, on a été inoffensif dans le secteur offensif, on n'a quasiment pas proposé de choses intéressantes. C'est un match où même Nice a un tir et un but sur le coup-franc, et voilà. On avait mieux à faire ce soir, mais pour ça, il aurait fallu être beaucoup plus frais. L'absence de Gignac nous a aussi pénalisés. »

« Même plus la possibilité d'aller presser »

Mais l'entraîneur marseillais a continué d'insister sur l'incapacité pour son équipe de lutter à armes égales pendant tout le match avec un si faible temps de récupération par rapport aux matchs internationaux. « Plus le match s'est étiré, plus on était fatigués et plus le manque de fraîcheur s'est fait ressentir. A la fin, on n'avait même plus la possibilité de ressortir et d'aller presser plus haut. Quand c'est un ou deux joueurs, ça peut le faire, mais quand c'est beaucoup de joueurs, ça devient très compliqué. »

« On a hypothéqué nos chances »

Compliqué, au point pour José Anigo après cette troisième défaite de la saison contre Nice de ne plus vouloir parler de la troisième place. D'autant que pour l'ancien directeur sportif du club marseillais, les espoirs de podium se sont sérieusement amoindris après cette contre-performance et avant d'aller défier Reims, devenu un concurrent direct. « La troisième place ? On va l'entretenir. On est partis de tellement loin qu'on va essayer de l'entretenir l'envie et la volonté, mais perdre des points à la maison, ce n'est pas bon, et ça nous pénalise. Il faut essayer de prendre les points partout. On ne va plus parler de la troisième place, on va aller à Reims comme on ira ailleurs. Avec la volonté de gratter des points, et on verra bien à l'arrivée. Même s'il reste encore dix matchs, soit 30 points, on a hypothéqué nos chances ce soir. Perdre des points à domicile, ce n'est pas une bonne affaire. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant