Jon Huntsman se désiste en faveur de Mitt Romney

le
0
L'abandon de ce républicain modéré renforce la candidature du favori.

Exit Jon Huntsman, le plus modéré de la course à l'investiture républicaine pour la présidentielle. Au terme d'une campagne décevante, durant laquelle son seul fait de gloire aura été ­d'arriver troisième à la primaire du New Hampshire, l'ancien gouverneur de l'Utah a jeté l'éponge hier, annonçant qu'il soutiendrait Mitt Romney pour la nomination du «Grand Old Party».

Huntsman avait pourtant affirmé la semaine dernière que les 17% de voix remportés dans «l'État de granit» lui donnaient un «ticket clair» pour continuer la course. Mais son manque de financements et les 4% d'intentions de vote dont il bénéficiait dans les derniers sondages l'ont fait changer d'avis.

Un chien sur le toit

Perçu comme un centriste et critiqué avec virulence pour avoir été l'ambassadeur du président Obama en Chine, Huntsman partait avec un double handicap pour la base conservatrice du parti. Son retrait apportera quelques pourcents de voix bienvenus à Mitt Romney. Il ajoute surt

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant