Joly, une candidate qui ne dérange pas le PS

le
0
Pour 2012, la perspective d'un accord de second tour avec les écolos apparaît pour le PS «moins hasardeux» qu'avec Nicolas Hulot.

Voilà les socialistes rassurés. Au moins pour ce qui est de la tactique. «Avec Eva Joly, le PS sait qu'il n'y aura pas d'ambiguïté pour le second tour» de la présidentielle, glissait lundi l'élu écolo parisien Yves Contassot. Lors de l'annonce de sa candidature à la primaire des écologistes le 13 avril, Nicolas Hulot avait en effet prévenu qu'il n'y aurait pas d'alliance «automatique» avec la gauche. Les socialistes s'en souviennent. De ce point de vue, la victoire annoncée de l'ex-magistrate - les résultats définitifs seront officiellement proclamés cet après-midi - les rassure donc.

Certes, pour la Rue de Solferino, une candidature de la secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) Cécile Duflot, avec qui elle a l'habitude de travailler, serait apparue comme «plus sécurisante». Mais par défaut, «les "socs" préféraient secrètement Eva, car, pour eux, Nicolas c'était vraiment l'inconnu...», veut croire un cadre écolo. Sans

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant