Joli succès des produits dérivés des pompiers de Paris

le
0

Les mugs, porte-clés, magnets et stylos aux couleurs de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris se vendent dans toute la France, mais également à l'étranger. Les festivités du 14 juillet constituent une belle occasion de doper les commandes.

Lancée il y a quatre mois, la boutique officielle en ligne de la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP) rencontre un franc succès. Les fans des soldats du feu peuvent y acheter une large gamme de produits dérivés allant des classiques porte-clés, magnets, stylos ou coques de téléphone portable à des «goodies» plus surprenants tels qu'un tablier de cuisine, un parapluie ou une montre. Des produits à 90% fabriqués en France. Les prix varient de 2 euros pour un magnet en forme de camion de pompiers à 58,51 euros pour une montre «VIP». «Dès la première semaine, le site a enregistré plus de 15.000 connexions, ce qui est une très belle performance», se félicite Etienne Delong, responsable commercial de Jordenen, l'entreprise située à Orléans, qui fournit les produits et gère la boutique en ligne des pompiers parisiens.

» Les pompiers parisiens vendent désormais des produits dérivés

La société, qui ne dévoile aucun chiffre de ventes, assure toutefois que la boutique connaît «un succès similaire» à celle de la Police nationale, ouverte en 2014. «Les ventes de produits aux couleurs de la police ont connu un sursaut cette année, en partie lié aux évènements tragiques qui ont dopé la popularité des forces de l'ordre», explique Etienne Delong. Les attentats de janvier et de novembre 2015 ont mis un coup de projecteur sur les activités de la Police nationale, motivant de nombreux Français à les soutenir via ces achats en ligne. «Les pompiers bénéficient depuis toujours d'une énorme cote de confiance auprès des Français, ce qui se ressent dans les visites de leur site d'e-commerce», ajoute le responsable commercial.

L'un des produits qui plaît le plus est le porte-clé en tissu rouge «Sauver ou périr», vendu au prix de 2,50 euros. Il est le troisième au classement des meilleures ventes, derrière un autre porte-clé aux couleurs de la BSPP (4,50€) et le magnet en forme de camion (2€). Le mug (11,95€) arrive en 5e position, devant le t-shirt #PompiersParis (6e), le tablier de cuisine (7e) ou la trousse de premiers secours (8e)... «Nous avons enregistré des commandes de toute la France, même de Guyane ou de Martinique, souligne Etienne Delong. Des produits ont également été achetés de l'étranger, notamment d'Allemagne ou de Belgique.» Les recettes viennent soutenir les activités des pompiers et financer par exemple une partie de leurs équipements.

L'effet «buzz» sur les réseaux sociaux

«Nous nous attendons à ce que les ventes décollent après le 14 juillet, qui est aussi l'occasion de faire la fête au bal des pompiers, et surtout à la rentrée», précise le responsable commercial. De nouveaux produits vont être lancés, notamment pour les enfants, à l'occasion de la rentrée scolaire. Outre le renouvellement régulier de la gamme, la boutique des pompiers de Paris s'appuie sur une campagne offensive de la part de la BSPP sur les réseaux sociaux. La page Facebook, suivie par près de 240.000 personnes et le compte Twitter qui compte plus de 73.000 followers, font régulièrement le «buzz» autour des produits dérivés vendus en ligne.

Le 1er avril, il a suffi que les pompiers postent sur Facebook une photo d'un canard en plastique coiffé d'un casque de pompiers pour que le compteur des visites sur le site de la boutique s'affolent. «Nous avons reçu énormément d'appels dans les jours qui ont suivi de la part de personnes qui voulaient connaître la date de sortie de ce fameux canard!»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant