Johnson (GB): La Russie risque de devenir une "nation paria"

le
1
    LONDRES, 11 octobre (Reuters) - Le chef de la diplomatie 
britannique Boris Johnson a déclaré mardi que la Russie courait 
le risque d'être mise au ban des nations si elle continue de 
bombarder des civils en Syrie. 
    "Si la Russie poursuit dans cette voie, je pense que ce 
grand pays sera en danger de devenir une nation paria", a dit le 
secrétaire au Foreign Office au Parlement avant d'appeler à des 
rassemblements pacifiques devant l'ambassade de Russie à 
Londres. 
    Il a ajouté que tous les éléments disponibles imputaient à 
la Russie une responsabilité dans l'attaque d'un convoi d'aide 
humanitaire le 19 septembre dernier près d'Alep, dans le nord de 
la Syrie. 
    Pour Johnson, il faut accentuer via des sanctions la 
pression exercée sur la Russie et sur le régime de Bachar al 
Assad. 
 
 (Elizabeth Piper et Helen Reid; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 10 mois

    Ce type est un parfait menteur : ce sont les islamistes qui ont mis le feu au convoi humanitaire. La coalition occidentale soutient les terroristes contre Assad. Et on dit que c'est Poutine qui commet des crimes de guerre. On n'avait jamais entendu autant de mensonges ni assisté à autant d'ignominie.