John Lelangue estime que l'étape de samedi va permettre de jauger les favoris

le
0
John Lelangue estime que l'étape de samedi va permettre de jauger les favoris
John Lelangue estime que l'étape de samedi va permettre de jauger les favoris

John Lelangue, avec l?étape entre Tomblaine et La Planche des Belles Filles, les choses sérieuses commencent enfin?
Pas vraiment. Les choses sérieuses ont commencé il y a une semaine déjà. On n?a pas perdu de temps depuis le début du Tour. C?était une semaine particulièrement nerveuse et on s?en est bien sorti. Mais on est content d?arriver dans des paysages un peu différents.

Cette septième étape est-elle un premier test pour votre équipe ?
C?est le premier test mais il y en aura d?autres. C?est bien d?avoir une étape comme ça, une étape de « transition » avec de la moyenne montagne et une belle petite arrivée au sommet. Je pense que ça va donner quelques enseignements?

Est-ce qu?on peut perdre le Tour sur une telle étape ?
On peut perdre le Tour sur chaque étape. Même sur un prologue. Il faut toujours rester vigilent. C?est ce qu?on fait pour l?instant malgré les chutes et de la nervosité?. Le Tour est une course où prime la régularité pendant les trois semaines. C?est clair que c?est une étape un peu plus particulière avec cette arrivée au sommet à La Planche des Belles Filles. Mais c?est une étape qu?on a reconnue et qu?on connaît bien.

Même s?il n?y aura pas de gros écarts au sommet, est-ce que cette étape peut-être est importante d?un point de vue psychologique ?
Même si on perd un peu de temps, je pense que mon équipe est bien armée psychologiquement. Mais ça va être une vraie évaluation pour savoir où en sont les plus favoris. Ce n?est pas le col le plus long du Tour mais ça va donner quelques enseignements de base.

Cette ascension semble taillée pour Cadel Evans?
C?est un col qui peut lui convenir avec des changements de rythme et une belle approche. C?est en effet un profil qui lui va plutôt bien. Mais il faut aussi voir comment va se dérouler la course. Comment on va arriver au pied ? Est-ce qu?il y aura une échappée ? Est-ce qu?il y aura des supports devant ?

Comment Cadel Evans a vécu cette première semaine ?
Tranquillement. Comme un sprinter emmené dans le dernier kilomètre? Il s?est retrouvé à l?avant du peloton dans toutes les étapes difficiles à gérer, ce qui lui a permis d?éviter les chutes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant