John Kerry le 3 août à Doha pour "rassurer" les pays du Golfe

le
0

DUBAI, 22 juillet (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui se rendra le 3 août au Qatar, souhaite rassurer les pays du Golfe sur la volonté des Etats-Unis de "repousser" l'influence iranienne dans la région, en dépit de l'inquiétude suscitée par l'accord sur le nucléaire iranien. "Nous avons négocié un accord nucléaire pour la simple raison que nous sommes persuadés qu'il vaut mieux, s'il faut repousser l'Iran, repousser un Iran sans arme atomique qu'avec une arme atomique", déclare le chef de la diplomatie américaine au quotidien panarabe Achark al Aoussat. John Kerry se rendra le 3 août à Doha pour rencontrer le Conseil de coopération du Golfe, qui rassemble l'Arabie saoudite, le Qatar, Bahreïn, le Koweït, les Emirats arabes unis et le sultanat d'Oman. La plupart des pétromonarchies sunnites du Golfe, traditionnelles alliées de Washington, ont publiquement salué l'accord conclu à Vienne le 14 juillet mais accusent l'Iran chiite d'ingérence dans les conflits du monde arabe. Sur la chaîne Al Arabia, John Kerry s'est dit mardi "extrêmement troublé" par les propos tenus samedi dernier par l'ayatollah Ali Khamenei. Le guide suprême de la République islamique a déclaré que l'accord sur le nucléaire iranien ne changeait rien à la politique de l'Iran, "diamétralement opposée" à celle des Etats-Unis et que l'Iran continuerait de soutenir ses alliés dans le monde arabe. ID:nL5N0ZY04F (Noah Browning; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant