John Kerry évoque l'idée d'un cessez-le-feu national en Syrie

le
1
JOHN KERRY DISCUTE À MOSCOU DU DOSSIER SYRIEN
JOHN KERRY DISCUTE À MOSCOU DU DOSSIER SYRIEN

MOSCOU (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a évoqué mardi à l'issue d'entretiens à Moscou l'idée d'un cessez-le-feu national en Syrie et dit avoir trouvé avec la Russie un terrain d'entente sur les groupes de l'opposition qui participeront à des pourparlers de paix sur la Syrie, que les Nations unies et les grandes puissances espèrent organiser à partir de janvier.

John Kerry, qui a discuté avec le président Vladimir Poutine et le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, a jugé que la Russie et les Etats-Unis travaillaient ensemble avec efficacité et dans la même direction sur le dossier syrien.

Il a également évoqué l'adoption d'une résolution des Nations unies sur les prochaines étapes dans le processus de négociation sur la Syrie.

S'il a répété à ses interlocuteurs que pour Washington, le maintien au pouvoir de Bachar al Assad n'était pas concevable, John Kerry a précisé que ses entretiens n'avaient pas porté sur le sort immédiat du chef de l'Etat syrien mais plutôt sur le processus de transition politique.

Son homologue russe Sergueï Lavrov a parallèlement confirmé la tenue d'une réunion de l'ISSG (Groupe de soutien international à la Syrie) vendredi à New York, qui s'efforce de mettre en place ce processus de négociations.

L'ISSG (Groupe de soutien international à la Syrie), qui intègre la coalition des pays hostiles à Bachar al Assad mais aussi la Russie et l'Iran, alliés de Damas, s'est déjà réuni à Vienne les 30 octobre et 14 novembre.

(Lesley Wroughton, Jack Stubbs; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ZvR il y a 12 mois

    Vu que les choses ne vont plus très bien pour les islamistes de l'otan, les américains se disent qu'il est temps de geler la situation pour sauver les meubles.