John Kerry "encouragé" par les promesses d'aide militaire

le
1

(Précisions) WASHINGTON, 14 septembre (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui travaille à mettre sur pied une coalition armée contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI), s'est déclaré "extrêmement encouragé" par les promesses d'assistance militaire qu'il a reçues. Interrogé sur la chaîne de télévision CBS, il a précisé que certains pays, qu'il n'a pas nommés, avaient même proposé d'envoyer des troupes au sol. "Mais, de toute façon, ce n'est pas ce que nous cherchons à faire en ce moment", a-t-il rappelé. "La stratégie se met en place au fur et à mesure que la coalition se met en place et que chaque pays dit ce qu'il est prêt à faire", a-t-il ajouté dans cette interview enregistrée samedi en Egypte. Le chef de la diplomatie américaine, qui a achevé au Caire une tournée régionale pour renforcer la coalition formée au début du mois autour des Etats-Unis et d'une dizaine de membres de l'Otan, a obtenu le ralliement de dix Etats arabes à une "campagne militaire coordonnée" contre l'Etat islamique (l'Egypte, l'Irak, la Jordanie, le Liban et six Etats du Golfe dont l'Arabie saoudite et le Qatar). "Nous avons des pays dans cette région (le Proche-Orient), des pays en dehors de cette région, qui sont disposés à fournir une assistance militaire et à mener des attaques si c'est nécessaire. Et nous avons aussi de plus en plus de gens qui sont prêts à prendre part à d'autres choses", a dit John Kerry. Selon des responsables américains, plusieurs pays arabes ont proposé de participer à des raids aériens contre l'EI, en Irak et "ailleurs". Une conférence internationale se déroulera lundi à Paris pour définir une stratégie globale de lutte contre la menace que constitue l'Etat islamique. (Will Dunham, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le dimanche 14 sept 2014 à 17:55

    http://www.vineyardsaker.fr/2014/09/13/alerte-frappe-strategique-chimique-ukrainienne-contre-villes-novorussie-imminente/