John Kerry conscient de soutien apporté par l'Iran aux Houthis

le
0

WASHINGTON, 9 avril (Reuters) - John Kerry, le secrétaire d'Etat américain, a dit mercredi que les Etats-Unis avaient bien conscience de l'aide apportée par l'Iran aux combattants houthis, qui ont chassé le président yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi du pouvoir après s'être emparée de Sanaa, la capitale du pays, en septembre. Les Etats-Unis fourniront un soutien aux pays du Moyen-Orient qui se sentent menacés par l'Iran, a poursuivi John Kerry. "Nous ne cherchons pas la confrontation, évidemment, mais nous n'allons pas renier nos alliances, nos amitiés et ni le fait de devoir être aux côtés de ceux qui se sentent menacés par les conséquences des choix que l'Iran est susceptible de faire", a-t-il déclaré lors d'un entretien accordé à la chaîne PBS. Les combattants chiites houthis affrontaient mercredi des milices locales favorables au président Abd-Rabbou Mansour Hadi dans le centre historique d'Aden, alors qu'arrivaient les premières livraisons d'aide internationale dans le port du sud du pays. Depuis trois semaines, les milices chiites tentent de s'emparer d'Aden, en dépit de la campagne de frappes aériennes lancée le 26 mars dernier par la coalition conduite par l'Arabie saoudite. Elles ont atteint le centre historique de la ville au début du mois, mais les lignes de front fluctuent depuis. ID:nL5N0X53QF En déplacement au Pakistan, qui débat ces jours-ci d'une demande saoudienne d'envoi de moyens militaires, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a appelé à une solution politique à la crise passant par un dialogue élargi. "Le peuple yéménite, a-t-il insisté, n'aurait pas dû être soumis à des bombardements aériens." Téhéran va dépêcher le destroyer Alborz et le navire de soutien Bouchehr qui patrouilleront dans le golfe d'Oman et dans la mer Rouge, officiellement afin de protéger la marine marchande iranienne de menace des pirates, a annoncé le contre-amiral Habibollah Sayyari. Les Emirats arabes unis ont dénoncé les ingérences de l'Iran dans la crise au Yémen, accusant la république islamique, principale puissance chiite, de chercher depuis des années à exporter systématiquement sa révolution au Moyen-Orient. ID:nL5N0X53R7 Il y a près d'une semaine, l'Iran et les grandes puissances ont conclu jeudi un accord d'étape, qualifié d'historique par le président américain Barack Obama, visant à encadrer les activités nucléaires de l'Iran pendant dix ans au moins. ID:nL6N0X003I (Warren Strobel, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant