John Guidetti, let the music play

le
0
John Guidetti, let the music play
John Guidetti, let the music play

Will Grigg est peut-être en feu, mais il ne joue pas. Contrairement à John Guidetti, grand espoir de l'attaque suédoise pour les années à venir, qui a lui aussi eu droit à sa chanson. Une déclaration d'amour devenue un carton absolu en Suède et qui a plu à l'intéressé, lui-même artiste à ses heures perdues, et qui ne rate jamais une occasion de poser un de ses raps.

À la seconde où John Guidetti se présente face au journaliste suédois, le ton est donné, l'interview sera collector. Ça commence par une grosse tape dans la main tendue du reporter, avant d'enchaîner sur un coup de physique, puis un bras délicatement passé autour des épaules du monsieur de la télé suédoise. Déchaîné, Guidetti passe une minute à débiter des phrases grandiloquentes - " Pour eux, c'est le moment de rentrer à la maison ", " On est les meilleurs des pays nordiques ", " On est supérieurs, totalement supérieurs ! " - avant que son coéquipier Alexander Milošević ne vienne conclure l'affaire en musique, en chantant un " John Guidetti " sur l'air du " Yaya Kolo Touré song " des fans de City. C'était il y a un an presque jour pour jour, le 27 juin 2015, et les U21 suédois ne cachaient pas vraiment leur joie d'être qualifiés pour la finale de l'Euro Espoirs en Tchéquie, finale qu'ils remporteront trois jours plus tard. John Guidetti avait marqué lors de la demi-finale, juste avant cette interview délirante, et au pays, en Suède, le musicien Michael Saxell l'observe depuis le début du tournoi, fasciné. Pour lui, c'est sûr, ce gars-là mérite une vraie chanson : " J'ai regardé toute la compétition, et j'ai adoré ce Guidetti ! Tout ce que je vois et qui me touche me donne envie d'écrire une chanson. J'y ai pensé après la finale, et le lendemain matin, l'idée était encore là. " La machine est lancée, et Michael Saxell convoque immédiatement ses partenaires pour concocter le tube de l'été.

Sur un coup de tête


Le premier coup de fil est pour son ami Fredrik Andersson, avec lequel il travaille régulièrement, et avec qui il a écrit et composé la chanson du candidat suédois au dernier Eurovision. Saxell lui expose le plan, mais Andersson n'est pas chaud. Les chansons sur les footballeurs, il a déjà donné. En effet, les deux compères avaient pondu il y a quelques années un titre à la gloire de Zlatan Ibrahimović, " Who's da man ". Saxell n'est pas abattu pour autant : " Tant pis, je lui ai dit que je le ferai seul. Mais il m'a rappelé deux minutes plus tard pour me dire OK, faisons-le ! " Rendez-vous au studio, avec un plan simple comme bonjour : hors de question de laisser la…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant