John Dick fait jouir le Sparta Prague

le
0
John Dick fait jouir le Sparta Prague
John Dick fait jouir le Sparta Prague

Si la République tchèque peut compter sur les clubs de la capitale, Prague, pour se montrer sur la scène européenne, elle peut avant tout remercier deux pionniers écossais qui lui ont fait découvrir le ballon rond. John Madden, avec le Slavia Prague, et John Dick, avec le Sparta.

Nombreux sont les pays qui se disputent le titre d'inventeur du football. Si on ne peut pas réellement trancher le débat, tant les origines du ballon rond sont anciennes, géographiquement éparpillées et variées, on peut reconnaître aux habitants du Royaume-Uni une certaine primauté sur la question. C'est bien sur les terres de la perfide Albion que le football tel qu'on le connaît est né, et de là qu'il a été exporté un peu partout dans le monde. Si on sait que ce sont grâce aux habitants d'outre-Manche que les Brésiliens ont, par exemple, développé leur amour pour le football, on sait moins que ce sont aussi grâce aux Anglais que les pays de l'Europe de l'Est ont découvert ce jeu de balle. Quelques années après l'arrivée de John Madden, Écossais manager du Slavia Prague jusqu'en 1930, c'est John Dick, un autre Écossais, qui est venu faire vibrer le Sparta Prague. Il est encore aujourd'hui considéré comme une légende du club.

Pilier de Woolwich Arsenal


Né à Eaglesham dans le Renfrewshire en 1876, John Dick aurait pu ne jamais jouer pour Woolwich Arsenal sans l'intervention d'un homme, William Elcoat. Ce manager emblématique des jeunes années du club de Londres avait, en 1898, ouvert la porte à plusieurs joueurs écossais. Infatigable milieu de terrain récupérateur, John Dick est alors connu dans tout le pays pour son endurance extraordinaire. Ses capacités physiques lui permettent d'accomplir ce qui paraît impensable pour tout autre joueur de l'époque : de 1898 à 1912, il parvient à disputer 284 matchs pour Woolwich Arsenal. En des temps où les joueurs voyagent de club en club, John Dick devient le tout premier one man club de l'histoire du football anglais. Outre son nom qui a forcément inspiré des générations d'acteurs X, John Dick est aussi tout ce dont peut rêver un milieu de terrain à cette époque.

C'est soir de derby à Prague
S'il n'est pas un grand buteur, il parvient tout de même à inscrire 13 buts sous le maillot de ceux qui deviendront plus tard les Gunners. Il inscrit le seul doublé de sa carrière le 12 mars 1900 lors d'un match à sens unique face à Loughborough (12-0). Après un long temps passé à la récupération, il est déplacé sur l'aile droite. Lors de la saison…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant