Johan Cruyff, mémoires : le testament de Johan...

le
0
Johan Cruyff, mémoires : le testament de Johan...
Johan Cruyff, mémoires : le testament de Johan...

Johan nous a quittés le 24 mars dernier. Au moment où il luttait contre la mort, il est revenu sur sa vie, sa carrière, son œuvre dans un livre d'entretiens rédigé ensuite à la première personne. Émouvant, bouleversant, instructif.

Manus, Nel, Danny, Rinus, Cor, Henk et Jordi


La couverture, d'abord. Saturée d'orange, comme le fond de l'image et le maillot de son pays, Johan nous fixe droit dans les yeux. C'est dans le maillot qui l'a rendu célèbre et avec l'aura de trentenaire, au faîte de sa gloire, qu'il nous invite donc à l'écouter encore une dernière fois. Et le récit de Johan par Johan, parsemé de révélations souvent éclairantes sur le mystère Cruyff, vaut le détour. Un récit de fin de vie où Johan se recentre sur l'essentiel : sa famille. La famille au sens large : ses parents, sa femme et ses enfants, ses pères de substitution (Rinus Michels et Cor Coster, son beau-père et agent), le club de l'Ajax et ses supporters. Dans cette famille élargie, où l'on s'aime et on se déchire.

L'amour, c'est celui porté à son père, Manus, mort à douze ans et avec lequel Johan poursuivra toute sa vie des dialogues imaginaires afin d'être guidé et conseillé. En passant à vélo devant le cimetière où son père est enterré, Johan lui "parlera" encore et encore. Plus tard, il le "convoquera" dans sa maison, à Barcelone… L'amour, c'est aussi sa mère, Nel, à qui il demandera de cesser de travailler à laver les vestiaires de l'Ajax quand il décrochera ses premiers contrats pros. L'amour, c'est aussi Danny, son épouse de toute une vie, et ses trois enfants, dont Jordi à qui il consacre un long chapitre 17. Comme pour s'excuser de ne pas l'avoir vu grandir, enfant, à cause de son métier de père absent, il lui délivre un hommage admiratif d'avoir su transcender avec brio le handicap de porter un patronyme si lourd à assumer. Johan révèle avec douleur et une pointe de culpabilité l'opération ratée du médecin du Barça qui a laissé le ménisque en vrac de son fils, définitivement. Le chapitre 17 est en fait un passage de témoin à Jordi, successeur et poursuiveur de l'œuvre du père, et notamment la continuation de la Fondation dont il était si fier. La Fondation Cruyff, encore une famille très élargie. Élargie au monde…

Football total, la…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant