Joggeuse disparue : la piste d'une agression privilégiée

le
0
Un bijou et un élastique à cheveux appartenant à Patricia Bouchon ont été retrouvés sur un chemin de terre. L'hypothèse criminelle est désormais privilégiée. Avec une vidéo iTélé

L'enquête sur la disparition lundi matin d'une joggeuse sur la commune de Bouloc, en Haute-Garonne, a «basculé» depuis mardi soir dans un cadre criminel et s'oriente vers un enlèvement avec séquestration et violences volontaires à personne. «Un certain nombre d'éléments matériels et certains témoignages laissent penser que cette femme n'a pas été victime d'un accident mais de ce qui pourrait relever d'une agression grave», a expliqué mercredi le procureur de la République de Toulouse, Michel Valet.

Le porte-parole du parquet a indiqué que les éléments matériels en question étaient notamment «des taches de sang», «un bijou et un chouchou (un ruban de cheveux), retrouvés à proximité des traces de sangs et qui ont été identifiés comme lui appartenant». Le procureur a précisé que des taches de sang avaient été retrouvées sur un chemin de terre, une impasse d'une centaine de mètres bordée par trois maisons, situé à un peu plus d'1km du domicile de la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant