Joël Chipon : "Il y aurait plus d'un volontaire dans l'équipe pour une vidéo Jacquie et Michel"

le
0

Depuis le début de saison, le petit club de Villers-devant-Orval fait parler de lui. Pour ses performances, parfois, mais surtout pour son maillot, floqué par le célèbre et inimitable site Jacquie et Michel. Plongée au cœur de ce sponsoring, avec Joël Chipon, responsable de cette association qui claque.

Quel est votre rôle exact au sein du club ? Je suis joueur principalement. Et comme je suis dans la vie responsable commercial, avec mes contacts et mon bagout, j'ai dit que je m'occupais de tout ce qui est sponsoring, faire des survêts, des tee-shirts, etc.
Comment décrire votre club de Villers-devant-Orval ? Nous évoluons en Belgique, en réserve. On est en P2. C'est principalement un club de copains, un club familial avant tout.
Vous êtes donc désormais sponsorisé par l'illustre site Jacquie et Michel. Comment en êtes-vous arrivé là ? L'année dernière, j'ai dit : "Ok, je m'occupe des maillots." J'ai émis l'idée d'avoir un sponsor plutôt sympa dessus, qu'on puisse se faire remarquer. J'ai balancé cette idée sur le Facebook du club, et en déconnant un dimanche matin, j'ai dit : "On va essayer Jacquie et Michel et Dorcel." On m'a mis au défi, on m'a dit : "Pas cap !" Donc j'ai pris mon téléphone, j'ai été sur internet, et je suis entré en communication avec la directrice de pub de chez Dorcel. Elle a entendu ma demande, l'a fait remonter. Ils n'ont pas donné suite, on était trop petits en soi. Ça aurait été le PSG, ça aurait été différent. Par la suite, je suis entré en contact avec Jacquie et Michel, et ça les a fait sourire. Donc on est partis là-dessus, même si ça a été la croix et la bannière pour les faire floquer.
C'est-à-dire ? Y a une grande enseigne française, Décathlon, qui a refusé parce qu'elle ne voulait pas véhiculer cette image, ce que je peux comprendre et respecter. Au Décathlon de la région, ça faisait rire les différents employés, mais ils m'ont dit qu'ils ne pouvaient pas en raison de la direction. Donc je suis entré en contact avec un faiseur d'enseignes qui fait du flocage. Il est entré dans le délire, il a accepté gentiment ma demande et on a fait ces maillots-là.
Quels sont les termes de ce sponsoring ? J'ai payé les maillots et les flocages de mes propres deniers. Ils ont uniquement donné leur aval. C'était un pur délire. Il y a la fameuse phrase, "Merci qui ? Merci Jacquie et Michel !" qui est la première réponse donnée à cette…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant