Jody Viviani : "J'ai adoré mon passage chez les Verts"

le
0
Jody Viviani : "J'ai adoré mon passage chez les Verts"
Jody Viviani : "J'ai adoré mon passage chez les Verts"

Ancien Stéphanois, Jody Viviani garde aujourd'hui les cages de l'US Boulogne. Et comme le hasard fait plutôt bien les choses, le natif de La Ciotat aura l'occasion de retrouver son ancien club, ce soir, en quart de finale de la Coupe de France. Un match particulier, forcément.

En tant qu'ancien Stéphanois, ça va forcément être un match particulier pour toi ce soir, non ? Bah ouais, c'est sûr que ça fait toujours plaisir de jouer contre son ancien club. C'est particulier, surtout qu'en seizièmes de finale, on a joué contre Grenoble qui est également l'un de mes anciens clubs, c'est marrant.
Il va y avoir un peu de nostalgie sur le terrain ? Non, je vais rester concentré sur le match. Il y a certains joueurs de l'ASSE qui étaient déjà au club à mon époque, donc ça va être un plaisir de les retrouver après le match, mais pendant la rencontre, il n'y a pas de place pour les sentiments, il faut se focaliser sur le foot, point barre.
Et ces joueurs-là, justement, tu les as chambrés un peu par textos ? Non, pas vraiment. Il y a Perrin, Sall et Moulin que j'ai côtoyés lors de mon passage à Saint-Étienne, mais on n'a pas spécialement gardé contact, même si on s'entendait très bien à l'époque, hein. C'est juste les carrières qui font qu'on se sépare, c'est la vie. En tout cas, ça va me faire extrêmement plaisir de les revoir, c'est certain.
Saint-Étienne, tu en gardes plutôt des bons souvenirs ? Oui, très bons. J'ai passé quatre ans là-bas et je pense que ça a d'ailleurs été les meilleures années de ma carrière de footballeur. J'ai vraiment adoré mon passage chez les Verts, sur tous les aspects. C'est là-bas que j'ai grandi tant humainement que professionnellement. J'ai côtoyé de grands joueurs, des supers mecs et, en plus, j'ai eu la chance de découvrir la Coupe d'Europe.
Si tu devais donner ton meilleur souvenir de ton époque stéphanoise ? Je dirais les derbys contre Lyon, sans oublier la fois où on a permis au club de retrouver l'Europe, justement. Je crois que ça faisait 26 ans que tout le monde attendait ça, donc c'était vraiment un moment magique. Je m'en souviens très bien, notre dernier match était contre Monaco et je revois encore les supporters envahir le terrain, c'était exceptionnel. Sur le moment, on ne réalise peut-être pas trop, mais quand on y repense on se dit qu'on est quand même arrivés à réaliser quelque chose de grand.
Et puis il y a aussi eu cette période...





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant