JO2024-La France pourra assurer la sécurité si Paris est retenue

le
1
    PARIS, 2 octobre (Reuters) - La France est bien préparée 
pour assurer la sécurité des Jeux olympiques si Paris est 
retenue pour accueillir cette manifestation en 2024, du fait des 
mesures mises en place après les attentats des derniers mois, a 
déclaré dimanche François Hollande.  
    Paris est en concurrence avec Los Angeles et Budapest pour 
l'organisation de l'événement, après que la nouvelle maire de 
Rome a décidé le mois dernier de retirer le soutien de la 
municipalité à la candidature de la capitale italienne. 
  Boston et Hambourg avaient déjà renoncé en 2015.  
    "Nous voulons vous rappeler, et vous le savez, que la France 
est capable d'organiser de grands événements", a déclaré 
François Hollande, qui recevait dimanche à l'Elysée le président 
du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach.  
    "Nous avons le savoir-faire et la technologie pour les 
grands événements mais nous pouvons aussi assurer leur 
sécurité", a-t-il ajouté en citant l'exemple de l'Euro 2016 de 
football et en rappelant que la France avait accueilli ces 
dernières années une quarantaine de championnats du monde ou 
d'Europe dans différentes disciplines.  
    Faisant allusion à la série d'attentats qui ont frappé le 
pays depuis 2015 et aux moyens mobilisés en réaction à ces 
attaques, François Hollande a assuré que la France avait "toutes 
les conditions pour réussir à protéger un événement comme les 
Jeux olympiques 2024" 
    "Je ne sais pas ce que sera le monde en 2024 mais il sera 
forcément dangereux", a-t-il dit. "Il n'y a aucun pays, aucune 
capitale, qui puisse penser qu'il sera protégé, immunisé", 
a-t-il poursuivi.  
    Thomas Bach, qui a reçu des mains de François Hollande un 
drapeau des Jeux olympiques de 1924 à Paris, a salué le projet 
parisien et le fait qu'il soit parvenu à obtenir le soutien de 
la population.           
    La désignation de la ville-hôte par le CIO aura lieu en 
septembre 2017 dans la capitale péruvienne Lima.   
 
 (Julien Pretot, Myriam Rivet pour le service français, édité 
par Pierre Serisier) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • benoitdh il y a 2 mois

    Sauf si l'Etat est en faillite!