JO: Yohan Blake se contente du second rôle

le
0
YOHAN BLAKE ÉGALE LE MEILLEUR TEMPS DE SA CARRIÈRE
YOHAN BLAKE ÉGALE LE MEILLEUR TEMPS DE SA CARRIÈRE

LONDRES (Reuters) - Yohan Blake était pressenti pour jouer les premiers rôles en finale du 100 m, dimanche aux Jeux olympiques de Londres, mais il n'a pas semblé contrarié d'être relégué dans l'ombre d'Usain Bolt.

Le champion du monde en titre, qui avait profité du faux départ de son compatriote en 2011, n'a pas démérité puisqu'il a égalé le meilleur temps de sa carrière, en 9"75.

Cette belle prestation n'a pas suffi à inquiéter le triple champion olympique de Pékin, réputé pour ses courses tout en décontraction. En 9"63, Usain Bolt a rallié les sceptiques à sa cause.

"Je ne suis pas déçu. Des fois on gagne, des fois on perd. Si on participe aux Jeux olympiques et qu'on en rapporte une médaille, c'est pas mal", a estimé Yohan Blake devant les journalistes.

"Usain Bolt a tout ce qu'il faut (...) et il est l'homme le plus rapide de la planète. Mais j'ai gagné une médaille pour mes premiers Jeux olympiques et je le dois en grande partie à Usain et à notre entraîneur", a-t-il dit, beau joueur.

Yohan Blake a souligné que son compatriote l'avait aidé à se détendre pour profiter au mieux de ses premiers Jeux. Ils sont certes rivaux sur la piste, mais ils partagent le même entraîneur, Glen Mills, et n'hésitent jamais à plaisanter, comme lors de la conférence de presse après la course.

"Usain m'a encouragé", a expliqué le plus jeune des deux Jamaïcains. "C'était une bonne course, c'était tout simplement cool. Usain m'a aidé à garder mon calme lors de ces Jeux."

Surnommé "la bête" pour son stakhanovisme à l'entraînement, Yohan Blake était devenu l'année dernière, à 21 ans, le plus jeune champion du monde sur 100 m de l'histoire.

S'il peut désormais espérer prendre sa revanche sur le 200 m, dont les séries commenceront mardi, le jeune champion du monde est d'ores et déjà prévenu.

"J'ai dit à Yohan Blake que le 200 m serait tout différent, parce que c'est ma course fétiche. Je ne vais pas le laisser me battre à nouveau", a averti Usain Bolt à l'adresse de son cadet.

Justin Palmer, Simon Carraud pour le service français, édité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant