Jo-Wilfried Tsonga : " Je ne pouvais pas représenter la meilleure chance pour l'équipe de France "

le
0
Jo-Wilfried Tsonga : " Je ne pouvais pas représenter la meilleure chance pour l'équipe de France "
Jo-Wilfried Tsonga : " Je ne pouvais pas représenter la meilleure chance pour l'équipe de France "
Blessé, Jo-Wilfried Tsonga n'a pas pu apporter à l'équipe de France de Coupe Davis lors de la finale perdue face à la Suisse. En conférence de presse, il a confirmé son état de santé et a regretté de ne pas avoir pu donner plus aux Bleus.

Jo-Wilfried Tsonga, quel est le diagnostic pour votre bras ? Quelle est exactement votre blessure ?
Pour l'heure, je ne sais pas vraiment, on a demandé un diagnostic. En tout cas, je sens aujourd'hui (dimanche) la douleur,  sinon j'aurais été très heureux d'aller sur le court et de me battre autant que possible. Je n'ai tout simplement pas pu aller sur le court avec cette blessure. Je ne pouvais pas représenter la meilleure chance pour l'équipe de France.

Avez-vous hésité à jouer vendredi ?
Pas une seconde, parce que je me sentais beaucoup mieux. A Bordeaux, j'ai ressenti des petites douleurs. On a bien travaillé avec les kinés pour que je puisse être à 100 % le vendredi. Quand je suis rentré sur le court, j'étais persuadé de pouvoir donner le meilleur de moi-même, cela n'a pas fonctionné. J'ai donné tout ce que j'avais mais mon adversaire a été meilleur. A la suite du match, j'ai commencé à sentir des douleurs plus vives à froid. Je ne savais pas comment j'allais être le samedi matin. Malheureusement, je n'arrivais pas à serrer la raquette samedi matin, je n'étais pas capable de frapper proprement dans la balle. Julien Benneteau savait qu'il était possible que je ne joue pas. Malheureusement, cela a été le cas.

« Il y a forcément beaucoup de déception »

Savez-vous quand vont commencer les soins ? Allez-vous passer une radio ?
A priori, demain. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus. Je vais faire les examens médicaux demain (lundi). On va voir ce qu'il y aura. En fonction des résultats, je gérerai la suite comme je l'entends.

C'est votre deuxième finale, après la Serbie, qui est gâchée à cause de blessure. Que ressentez-vous ? Arrivé à ces moments-là, vous ne pouvez pas vous donner à 100 %.
Je me suis toujours beaucoup investi dans cette équipe, il y a forcément beaucoup de déception. J'aurais aimé jouer aujourd'hui et hier, tous les matches si j'avais pu les jouer. Malheureusement, ce n'est pas le cas. À un moment donné, on ne peut pas revenir en arrière. Je vais regarder devant et puis voilà.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant