JO: un village anglais, au moins de nom

le
0
UN VILLAGE AUX DIMENSIONS OLYMPIQUES
UN VILLAGE AUX DIMENSIONS OLYMPIQUES

par Alan Baldwin

LONDRES (Reuters) - Quand les premiers athlètes sont arrivés au village olympique, ils ont découvert que leurs nouveaux domiciles n'avaient guère de ressemblance avec les bourgs de la campagne anglaise.

Pour des hommes et des femmes venus du monde entier, Stratford ne correspond certainement pas au modèle du village anglais des cartes postales avec sa mare aux canards, son terrain de cricket, ses sonneurs de cloches et ses habitants lézardant à la terrasse ensoleillée d'un pub.

Il y a bien un pub dans le village olympique mais il ne sert pas de pintes de bière ni aucun autre alcool. Il y a un "green", une pelouse, mais il est entouré de blocs d'appartements modernes et pas de maisons à toit de chaume. Pour église, il faut lire centre des communautés religieuses.

Des espaces verts et autres espaces d'eau sont là pour la détente des athlètes mais il n'y a pas de ferme derrière les barrières, seulement la dure réalité d'une des zones les plus défavorisées de Londres.

Il est probable que les athlètes ne se préoccuperont pas de tout ça car leurs principales priorités seront de bonnes nuits de sommeil, une nourriture saine et abondante et des déplacements sans embûche le jour de leurs épreuves.

Sur ces trois points et sur toutes les autres exigences de la vie quotidienne, le village olympique prétend répondre à toutes les exigences.

Le maire de Londres, Boris Johnson, a d'ailleurs jugé qu'il "enterrait le Club Méditerranée". Un peu trop tôt peut-être.

"PLOUGHMAN LUNCH"

Il n'en reste pas moins qu'un salon de coiffure et un fleuriste sont au nombre des boutiques et que le Village est proche du plus grand centre commercial urbain d'Europe, Westfield.

On y trouve aussi "The Ploughman Lunch" (ndlr, le déjeuner du laboureur, un des noms de pub les plus fréquents). Il s'agit de la plus grande cantine de Grande-Bretagne et ses menus offrent toutes les cuisines du monde.

"On pourrait y caser 880 bus à impériale", affirme Janet Matthews, chef des services d'alimentation, de nettoyage et de ramassage des ordures du village. "On peut y accueillir 5.000 personnes et pendant les Jeux nous fonctionnerons 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Les jours les plus actifs, nous nourrirons 65.000 personnes, nous servirons pendant les Jeux 1,2 million de repas."

Les organisateurs de Jeux avancent aussi les chiffres de 1.300 menus différents, 25.000 flûtes de pain, 232 tonnes de pommes de terre, 75.000 litres de lait et plus de 330 tonnes de fruits et légumes.

A pleine capacité, le Village accueillera 16.000 athlètes et officiels venus de 203 pays et une main d'oeuvre de 7.500 personnes. Il recevra 3.500 visiteurs par jour.

Présenté comme le plus compact de l'histoire moderne, il a coûté 1,1 milliard de livres (1,4 milliard d'euros), financé sur fonds publics.

Les athlètes seront répartis en 2.818 appartements disséminés dans 11 blocs d'immeubles d'architecture différente, dont les fenêtres et les balcons se couvrent progressivement des drapeaux des pays de leurs locataires.

Dans les chambres, les lits sont extensibles pour le repos des plus grands et des plus lourds. Les placards contiennent 170.000 porte-manteaux. Quelque 150.000 préservatifs seront distribués.

Qu'aurait fait Agatha Christie de pareil décor? Chacun est libre d'inventer son histoire.

Jean-Paul Couret pour le service français, édité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant