JO: un Estanguet en or, la natation en argent

le
0
CAMILLE MUFFAT DÉCROCHE L?ARGENT DU 200 M NAGE LIBRE APRÈS L?OR DU 400 M
CAMILLE MUFFAT DÉCROCHE L?ARGENT DU 200 M NAGE LIBRE APRÈS L?OR DU 400 M

par Chrystel Boulet-Euchin

LONDRES (Reuters) - Tony Estanguet est devenu le héros de la délégation française en allant chercher mardi avec ses tripes sa troisième médaille d'or olympique dans l'épreuve de slalom en canoë monoplace, un record dans l'histoire du sport tricolore.

Déjà titré à Sydney en 2000 et à Athènes en 2004, le Palois a su dompter les rapides du bassin de Lee Valley pour offrir à la délégation hexagonale son quatrième sacre depuis le début des JO.

"Cette médaille a été si difficile à aller chercher qu'elle est très belle et très forte. Je viens de vivre un truc de malade", a déclaré le céiste de 34 ans, juste après avoir écouté la Marseillaise sur le podium.

"J'ai travaillé si dur pendant ces quatre dernières années pour produire ce genre de course que je suis plus que ravi", s'est-il empressé de souligner, comme pour définitivement enterrer le douloureux souvenir de Pékin.

Les nageurs n'ont pas été en reste avec l'argent décroché par Camille Muffat sur 200 m nage libre, après son titre dimanche sur 400 m, et la deuxième marche du podium sur laquelle sont montés les relayeurs du 4x200 m nage libre, déjà champions olympiques du 4x100 m.

Après sa nuit d'or de dimanche, la natation française a donc connu mardi une soirée d'argent.

LE SHOW DU HAND

Ces deux podiums portent le nombre de médailles obtenues par la France dans le bassin de l'Aquatics Center à cinq, dont trois d'or. Et la moisson de l'ensemble de la délégation tricolore outre-Manche atteint désormais 11 récompenses.

Car, aux médailles des nageurs, s'ajoute celle de la judoka Gévrise Emane, qui a décroché le bronze en moins de 63 kg.

Le judo français compte désormais quatre médailles de bronze après celles de Pricilla Gneto dimanche, Ugo Legrand et Automne Pavia lundi.

L'équipe de France de basket, a, de son côté, parfaitement su rebondir en battant l'Argentine mardi (71-64) pour son deuxième match dans le tournoi olympique, deux jours après une défaite humiliante contre les Etats-Unis.

Les handballeurs français se sont à nouveau baladés pour leur deuxième match du tournoi olympique en écrasant cette fois-ci l'Argentine (32-20), portés par un excellent Nikola Karabatic mais aussi par la ferveur d'un public bleu-blanc-rouge survolté.

Jo-Wilfried Tsonga a aussi assuré le spectacle, mais il se serait sûrement passé des presque quatre heures passées sur le court de Wimbledon pour venir à bout du Canadien Milos Raonic (6-3 3-6 25-23). D'autant qu'il doit rejouer dès mercredi contre l'Espagnol Feliciano Lopez pour une place en quarts de finale.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant