JO: Tony Parker n'imagine pas être absent

le
0
JO: Tony Parker n'imagine pas être absent
JO: Tony Parker n'imagine pas être absent

BORDEAUX (Reuters) - Tony Parker n'imagine pas être privé des Jeux olympiques à Londres après avoir été opéré de l'oeil gauche et espère avoir le feu vert du corps médical le 5 juillet, a dit lundi le meneur de jeu de l'équipe de France de basket.

Opéré le 17 juin, le joueur a rejoint dimanche soir l'équipe de France en stage à Pau (Pyrénées-Atlantiques) et compte rester avec les Bleus le temps de sa convalescence.

"J'espère que ça va guérir vite et que j'aurai l'autorisation de jouer le 5 juillet", a-t-il déclaré.

Tony Parker a reçu des éclats de verre dans l'oeil au cours d'une bagarre entre deux chanteurs dans une boîte de nuit new-yorkaise, il y a une dizaine de jours.

A la demande de son club, les San Antonio Spurs, il rentrera aux Etats-Unis le 5 juillet pour consulter un spécialiste et espère revenir en France deux jours plus tard pour assister au match de l'équipe de France à Orléans contre l'Angleterre.

"Et après, le 8 juillet au matin, j'espère faire mon premier entraînement", a-t-il assuré.

Son retour aux Etats-Unis lui permettra d'évaluer ses chances de jouer aux J0 avec son club en lequel il dit avoir toute confiance pour faire le maximum.

"Les Spurs sont vraiment sympas avec moi. Je sais qu'ils sont prêts à faire des efforts pour me laisser jouer aux JO. Il y a beaucoup de choses en jeu, des gros contrats, et ils veulent juste être sûrs que je suis en bonne santé et qu'il y a le moins de risques possibles", a ajouté Tony Parker.

Le joueur, qui n'a encore jamais disputé les JO, veut rester confiant. ""Dans ma tête, c'est impossible que je loupe les JO. Je suis motivé, on a travaillé dur pour se qualifier et j'ai vraiment envie de découvrir cette compétition. C'est un de mes rêves", a précisé le joueur des Spurs.

Claude Canellas, édité par Simon Carraud et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant