JO: Savelyeva frappe un grand coup pour l'histoire de la boxe

le
0
DÉBUTS DE LA BOXE FÉMININE AUX JEUX OLYMPIQUES
DÉBUTS DE LA BOXE FÉMININE AUX JEUX OLYMPIQUES

par Padraic Halpin

LONDRES (Reuters) - La Russe Elena Savelyeva a décoché dimanche à Londres le premier coup de poing de l'histoire de la boxe féminine aux Jeux olympiques avant de remporter le combat, sous les yeux d'un public tout heureux d'assister à cette première.

Les rings étaient jusque-là strictement réservés aux hommes aux Jeux en raison du manque d'intérêt, réel ou présumé, pour cette discipline chez les femmes.

Les spectateurs ont chaudement applaudi les deux pionnières, Elena Savelyeva et la Nord-Coréenne Kim Hye-song, qui ont ouvert la journée de 12 combats.

La Russe de 28 ans, médaillée de bronze chez les poids mouche aux derniers championnats du monde amateurs, était parfaitement consciente, après sa victoire par 12-9, des enjeux de ce combat au goût particulier.

"C'est un grand plaisir d'avoir écrit une page d'histoire. J'ai essayé de montrer ma fierté, c'était quelque chose d'incroyable à faire", a-t-elle dit.

"C'est quelque chose de tout à fait normal en Russie, où il n'y a aucune discrimination contre les boxeuses. Je n'avais aucune pression particulière."

L'arrivée dans la salle de l'Indienne Mary Kom, quintuple championne du monde et star de la discipline, a définitivement électrisé la foule.

"Je boxe depuis 12 ans et j'ai tout essayé pour participer aux Jeux olympiques", a confié après la victoire cette mère de deux enfants, qui a longtemps promu l'introduction de la boxe féminine au Jeux.

"Cette journée est pleine d'émotions. C'est l'anniversaire de mes jumeaux, leur cinquième anniversaire et je ne peux pas le fêter avec eux, mais je me suis battue sur le ring et j'ai gagné, ça sera leur cadeau", a-t-elle dit.

Parmi les spectateurs, Wu Ching-kuo, président de la Fédération internationale de boxe amateur (AIBA), était particulièrement attentif aux premiers échanges.

"Je suis très fier d'avoir assisté au premier match de boxe entre deux femmes sur un ring olympique. C'est un moment historique, non seulement pour l'AIBA, mais aussi pour tout le mouvement olympique en général", a-t-il dit dans un communiqué.

Dimitri Rahmelow pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant