Jo, première fiction internationale neutre en carbone

le
0
Jo, première fiction internationale neutre en carbone
Jo, première fiction internationale neutre en carbone

Le secteur de l'audiovisuel en France e?met environ 1 million de Tonnes de CO2 par an, soit 1/600e des e?missions nationales (Etude mene?e en 2011 par le cabinet Carbone 4 pour Ecoprod). Un tournage génère en effet une grande quantité de de?chets, nécessite de nombreux de?placements et demande une grosse utilisation d'e?nergie.

"Jo" : l'impact environnemental d'un tournage

Voici quelques chiffres cle? pour mesurer l'empreinte environnementale de la production de la fiction "Jo", la plus importante de l'anne?e en France.

Les 8 e?pisodes ne?cessitent :

- 88 jours de tournage sur Paris et la Re?gion.

- 85 techniciens, 160 come?diens

- 32 de?cors par e?pisodes (fabrique?s a? Saint Ouen, stocke?s dans Paris)

- 17 ve?hicules techniques, 6 camions-loges, 28 utilitaires

- 12 allers retour Paris Los Angeles et 320 trajets Londres Paris (exclusivement en Eurostar)

- 10 000 repas, 1300 nuite?es pendant le tournage

Selon l'équipe de production, l'e?valuation carbone par e?pisode est ainsi de 72 Tonnes e?quiv CO2 (La Tonne équivalent CO2 (TéqCO2) est l'unité de mesure qui prend en compte l'ensemble des gaz à effet de serre générés), soit l'équivalent d'environ 20 vols (A/R) Paris New-York en Airbus 330-200.

Ecoprod : vers une production plus verte

Face à ces chiffres impressionnants, la mobilisation de la filie?re de l'audiovisuel est en cours : 200 producteurs ont ainsi adhe?re? a? la de?marche Ecoprod, un collectif qui développe les outils de la

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant