JO: Murray se venge de Federer et se couvre d'or

le
0
SACRE OLYMPIQUE POUR ANDY MURRAY À WIMBLEDON
SACRE OLYMPIQUE POUR ANDY MURRAY À WIMBLEDON

par Martyn Herman

LONDRES (Reuters) - Un mois après son amère défaite en finale de Wimbledon, Andy Murray a pris sa revanche sur Roger Federer dimanche en battant le Suisse pour la médaille d'or olympique des Jeux de Londres, une récompense à la saveur toute particulière.

Devant un public conquis, l'Ecossais de 25 ans s'est imposé en trois sets 6-2 6-1 6-4 sur ce même gazon londonien qui l'avait vu s'incliner face au Bâlois il y a quatre semaines et finir en larmes.

Quant à Roger Federer, qui avait cueilli à cette occasion son 17e titre du Grand Chelem et son septième sacre sur les courts du All England Club, il échoue tout près du seul titre majeur manquant encore à son palmarès en simple: l'or olympique.

Andy Murray a conclu la partie sur un ace pour aller s'offrir une médaille d'or au goût de Grand Chelem devant des gradins constellés d'Union Jacks.

"Ça en valait la peine. J'ai vécu beaucoup de défaites difficiles pendant ma carrière, mais (cette victoire) c'est la meilleure manière de rebondir après la finale de Wimbledon. Je ne l'oublierai jamais", a déclaré à la presse le quatrième joueur mondial, qui attend toujours sa première victoire dans un des quatre tournois majeurs.

"C'est la plus grande victoire de ma vie."

"NE SOYEZ PAS TRISTES POUR MOI", DIT FEDERER

Roger Federer, qui avait décroché l'or en double à Pékin mais a toujours échoué en simple, doit se contenter de la médaille d'argent.

Il est sorti du court la mine sombre, en sachant peut-être qu'une telle chance de compléter son palmarès ne se représentera peut-être pas, étant donné qu'il aura presque 35 ans en 2016 pour les Jeux de Rio.

"Pour moi, ce mois a été très grand", a tempéré le Suisse après la rencontre.

"J'ai gagné Wimbledon, je suis redevenu numéro un mondial et j'ai décroché l'argent. Ne soyez pas tristes pour moi.

"Je suis vraiment heureux et ravi. Je sais que les gens peuvent trouver cela étrange parce qu'ils sont habitués à me voir gagner", a poursuivi le champion suisse, qui n'a pas exclu de retenter sa chance dans quatre ans.

"Ce n'est pas impossible que je participe aux Jeux de Rio en 2016."

Le niveau sonore est monté d'un cran sur le court central de Wimbledon au moment de la cérémonie de remise des médailles, où, pendant que retentissait le "God Save The Queen", Andy Murray a cette fois réussi à retenir ses larmes.

Poussé par les cris de "Andy, Andy", l'Ecossais a livré une copie quasi parfaite sur le Centre Court, écoeurant le Suisse avec notamment une série de neuf jeux d'affilée à cheval entre le premier et le deuxième set.

L'Ecossais aurait même pu réaliser le doublé en fin de journée lors de la finale du double mixte, qu'il disputait en compagnie de Laura Robson.

Mais les deux Britanniques se sont inclinés en trois sets face aux Biélorusses Max Mirnyi et Victoria Azarenka (2-6 6-3 10-8) et se contenteront de la médaille d'argent.

Dans la petite finale du simple messieurs, l'Argentin Juan Martin Del Potro a signé l'autre grande performance de la journée en battant le Serbe Novak Djokovic 7-5 6-4 pour emporter la médaille de bronze.

Jean Décotte pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant