JO: Maria Höfl-Riesch à une médaille d'Ivica Kostelic

le
0
MARIA HÖFL-RIESCH, MÉDAILLE D'OR DU SUPER COMBINÉ
MARIA HÖFL-RIESCH, MÉDAILLE D'OR DU SUPER COMBINÉ

par Martyn Herman

SOTCHI, Russie (Reuters) - Maria Höfl-Riesch a confirmé qu'elle demeurait l'athlète la plus complète du ski alpin féminin en remportant dans le Super combiné des Jeux de Sotchi une troisième médaille d'or qui la place à un trophée de la Croate Ivica Kostelic.

L'Allemande s'est imposée avec 40 centièmes d'avance sur l'Autrichienne Nicole Hosp, médaille d'argent, et 53 centièmes sur l'Américaine Julia Mancuso.

La Slovène Tina Maze qui avait totalement dominé la saison dernière est restée au pied du podium.

Höfl-Riesch avait déjà été sacrée championne olympique dans cette discipline mais également en slalom à Vancouver, il y a quatre ans.

Elle aura l'occasion d'égaler voire de dépasser Kostelic, reine du ski au début des années 2000, dans la descente mercredi et dans le super-G samedi.

"Ce sont mes derniers Jeux olympiques, c'est sûr. Je savais que cette course était ma meilleure chance de remporter une médaille. Je savais aussi que ce serait difficile d'en arracher une si je ne gagnais pas aujourd'hui", a-t-elle dit.

"Le slalom a été un combat et n'a pas été facile parce que la neige était dure et cahoteuse. La pente était raide au départ et je l'ai trouvée particulièrement difficile. Je ne me sentais pas très bien mais j'ai skié suffisamment vite", a-t-elle ajouté.

"J'ai réussi à contrôler mes skis et à ne pas trop freiner dans les virages. Julia avait été très bien dans la descente et j'étais nerveuse parce qu'elle avait une seconde d'avance".

L'Allemande n'a pas caché avant les Jeux qu'elle venait à Sotchi avec l'espoir de tirer un profit maximum de l'absence de celle qu'elle appelle parfois "l'autre", l'Américaine Lindsey Vonn, forfait sur blessure.

MANCUSO "STUPEFAITE"

Elle a atteint son premier objectif grâce à une cinquième place dans la descente et à la troisième dans le slalom pour terminer avec un temps cumulé de 2'34"62.

Le meilleur temps du slalom est allé à la Tchèque Sarka Strachova qui avait perdu toute chance de podium avec le 23e temps de la descente.

Le meilleur temps de cette manche a été signé par Julia Mancuso, spécialiste des épreuves de vitesse, qui a assuré sa troisième place au général avec le 13e temps du slalom.

L'Américaine avait déjà trois trophées olympiques à son palmarès, la médaille d'or du slalom géant à Turin en 2006 et l'argent en descente et en combiné à Vancouver. Il y a quatre ans, la skieuse de Squaw Valley avait déjà subi la loi de Maria Höfl-Riesch.

"Je suis stupéfaite", a-t-elle dit. "C'est incroyable. Remporter une autre médaille est un rêve devenu réalité. Je la dédie à mon grand-père. Il m'a toujours encouragée. Nous espérions qu'il pourrait venir. Il nous a quittés il y a un an mais il était émouvant de savoir qu'il nous regardait de là-haut".

Nicole Hosp, adepte des disciplines techniques et déjà vainqueur de la médaille d'argent du slalom aux JO de Turin et du titre mondial du slalom géant à Are en Suède en 2007, s'est intercalée entre Maria Höfl-Riesch et Julia Mancuso.

Le huitième temps de la descente et le quatrième du slalom lui ont permis de monter sur la deuxième marche d'un podium trusté par des skieuses expérimentées car l'Autrichienne a 30 ans et l'Allemande et l'Américaine en ont 29.

"Maintenant je vais pouvoir me détendre pour les autres courses. Tout ce qui viendra en plus sera un bonus", a-t-elle dit.

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant