JO: Londres est prête pour les Jeux, estime le CIO

le
0
LONDRES PRÊTE POUR LES JEUX OLYMPIQUES
LONDRES PRÊTE POUR LES JEUX OLYMPIQUES

par John Mehaffey

LONDRES (Reuters) - Londres est fin prête pour organiser en août prochain les Jeux d'été, a déclaré vendredi le Comité international olympique (CIO).

"Il reste 119 jours mais je peux vous dire que Londres est prête à accueillir le monde", a estimé Denis Oswald, président de la commission d'inspection du CIO à l'issue de sa 10e et dernière visite dans la capitale britannique avant l'évènement.

"Il y a sept ans, à Singapour, Londres a présenté une très forte candidature pour les Jeux olympiques et paralympiques. C'était une perspective, et nous sommes vraiment très heureux qu'elle soit devenue réalité", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

Les Jeux de la XXXe olympiade de l'ère moderne auront lieu du 27 juillet au 12 août.

Plusieurs tests ont été effectués récemment avec succès, a dit Denis Oswald. "La préparation se poursuit, de nombreux volontaires suivent une formation intense qui leur permettra d'aider les athlètes, le public et les différentes personnes impliquées dans les Jeux."

"Le programme culturel est également presque prêt. Nous ne doutons pas que la Grande-Bretagne vivra l'été prochain un été comme elle en a rarement connu", a dit encore Denis Oswald.

Paul Deighton, directeur général du comité organisateur des Jeux (LOCOG), a indiqué qu'environ un million de billets supplémentaires seraient mis en vente après le tirage au sort, le 24 avril, du tournoi de football.

Il a souligné que les organisateurs ne comptaient pas demander de nouvelles aides publiques. "Parvenir à boucler un projet de cette envergure et de cette complexité dans le cadre de l'enveloppe allouée constitue une extraordinaire réussite", a jugé Paul Deighton.

BONNE SANTÉ FINANCIÈRE

"Quiconque chargé d'un boulot comme le mien serait dingue de donner des garanties de quelque ordre que ce soit, mais je pense que les données dont nous disposons à ce jour montrent que l'on est en bonne santé (financière)", a-t-il dit.

Une vingtaine de manifestants s'étaient rassemblés devant le bâtiment où avait lieu la conférence de presse pour protester contre la présence de Dow Chemical parmi les onze sponsors de premier rang des JO.

Selon des organisations de défense des victimes, l'explosion de gaz survenue en 1984 à Bophal (Inde) dans l'usine de pesticides d'Union Carbide, aujourd'hui propriété du géant américain de l'industrie chimique Dow Chemical, a provoqué la mort de 25.000 personnes.

L'ancien champion d'athlétisme Sebastian Coe, président du LOCOG, a indiqué qu'il rencontrerait une délégation de protestataires. "En fait, il y a déjà des échanges depuis quelque temps", a-t-il dit.

Denis Oswald a de son côté défendu le choix de Dow comme parrain des Jeux. "Nous savons que Dow n'était pas propriétaire au moment de cet accident", a-t-il dit.

Pascal Liétout pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant