JO: les tennismen français "en mission"

le
0
JO-WILFRIED TSONGA EN PISTE POUR LONDRES
JO-WILFRIED TSONGA EN PISTE POUR LONDRES

par Eric Salliot

PARIS (Reuters) - Depuis que le tennis a été réintégré au programme olympique, la France n'a ramené que deux médailles : de l'argent en 2004 à Athènes avec Amélie Mauresmo et du bronze en 2000 à Sydney avec Arnaud Di Pasquale.

Après l'échec de Pékin, la délégation tricolore se veut ambitieuse à Londres, ou plus exactement à Wimbledon, où le gazon a reverdi après la troisième levée du Grand Chelem.

Aujourd'hui responsable du haut niveau masculin, Arnaud Di Pasquale est évidemment bien placé pour insister sur la magie des JO.

"Il y a un truc qui est sûr, c'est que la rareté des Jeux fait la beauté de l'événement. Les Jeux, on n'y va qu'une fois. Si on passe à côté, on n'est pas sûr d'y revenir. Les gars le savent et ils se sentiront investis d'une mission", a-t-il déclaré sur le site de la FFT.

"Plus ça approche et plus je me dis qu'on n'a pas le droit de revenir sans médaille. On a une bonne carte à jouer parce qu'on a une super équipe. Les mecs seront à fond. Je n'ai pas d'inquiétude."

Sur les quatre joueurs retenus en simple, seul Gilles Simon a déjà connu l'atmosphère des Jeux Olympiques, à Pékin. En 2008, Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga, blessés, avaient dû renoncer. Cette fois, ils doubleront simple et double avec un objectif élevé.

"C'est un immense challenge mais ça ne va pas être évident", a souligné Jo-Wilfried Tsonga après sa demi-finale à Wimbledon. Si le n°1 français et n°6 mondial est aussi régulier que ces deux dernières années sur le gazon londonien (deux demi-finales consécutives), il ne sera pas loin d'une médaille.

Sauf que le format ne sera pas les cinq sets des tournois du grand chelem.

LES DOUBLES CARTES MAITRESSES ?

"Deux sets sur gazon, ça va aller vite", observe-t-il. "On peut battre n'importe qui comme on peut perdre sur n'importe qui. Ça se joue parfois sur un coup de dés."

Après une nouvelle élimination en huitième de finale de Wimbledon, Richard Gasquet compte sur le format particulier des Jeux pour tirer son épingle du jeu. Sur deux manches gagnantes, l'Héraultais a conscience que ses chances sont plus importantes.

Dans le tableau féminin, la seule représentante française sera Alizé Cornet. La Niçoise a bénéficié d'une invitation de la Fédération Internationale. Tout comme Kristina Mladenovic, wild-card en double, ce qui permettra de présenter une paire.

Enfin, il ne faut pas oublier le double hommes. Un atout caché de la délégation tricolore. A 32 ans, Michaël Llodra vivra probablement ses derniers Jeux et il aura à coeur d'effacer une des plus grosses désillusions de sa carrière.

A Pékin, au côté d'Arnaud Clément, il est passé à deux points du podium olympique. A Wimbledon, il s'alignera avec Jo-Wilfried Tsonga.

Ce choix fédéral avait, dans un premier temps, privé Julien Benneteau du voyage. Aujourd'hui, le Bressan aura la chance de jouer sur les deux tableaux, car il jouera en double avec Richard Gasquet.

Il gardera dans un coin de sa mémoire que le 29 juin dernier, sur le Central de Wimbledon, il avait mené deux sets à zéro face à Roger Federer.

Le tirage au sort sera effectué jeudi 26 juillet. Quant au double mixte, il est encore impossible de dire si la France pourra aligner une équipe. Le tirage au sort sera effectué le 31 juillet en fonction des forces en présence.

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant