JO: les organisateurs sous pression face aux tribunes vides

le
0
LES ORGANISTATEURS DES JO TENTENT DE REGARNIR DES TRIBUNES CLAIRSEMÉES
LES ORGANISTATEURS DES JO TENTENT DE REGARNIR DES TRIBUNES CLAIRSEMÉES

LONDRES (Reuters) - Les organisateurs des Jeux de Londres ont multiplié les initiatives lundi pour tenter de garnir les gradins des stades et sites olympiques, dont le faible remplissage rend furieux les Britanniques, frustrés de n'avoir pu obtenir des billets.

Le comité d'organisation (Locog) s'est dépêché de proposer les sièges vides à des soldats et des étudiants, mais lundi matin, on pouvait encore apercevoir des tribunes clairsemées pour l'haltérophilie, le volley-ball ou l'escrime.

Ces places correspondaient en grande partie aux sièges dits "accrédités", réservés à la presse, aux dirigeants des fédérations internationales, aux responsables olympiques et à leurs familles et amis.

La situation est d'autant plus irritante pour les Britanniques que le Locog s'était engagé à remplir tous les gradins afin de ne pas se voir contraint, comme les organisateurs des Jeux de Pékin en 2008, d'affréter des bus de spectateurs pour compléter les tribunes.

Le Locog est parvenu lundi à négocier la restitution d'environ 3.000 places dans les sections accréditées, qui ont été mises en vente sur internet et ont toutes trouvé preneur en quelques heures.

Le comité a indiqué espérer en obtenir davantage chaque jour, mais a prévenu qu'il ne s'agissait pas d'une "science exacte" et que certains sièges ne seraient pas concernés pour des raisons opérationnelles.

"Je crois que nous avons fait tout notre possible pour nous assurer que ces places accréditées soient occupées, là où c'est possible. Nous faisons vraiment de notre mieux", a déclaré une porte-parole du Locog.

Le Premier ministre britannique David Cameron a rappelé au micro de la BBC que 5 à 15% des places doivent être réservées aux délégations et aux dirigeants des fédérations.

"Ils n'occupent pas suffisamment leurs sièges donc nous allons les affecter aux bénévoles, aux membres des forces armées et nous en mettrons davantage à la vente. Mais vous n'arriverez jamais à éradiquer les sièges vides pour la raison que je viens de donner."

Par ailleurs, la police londonienne a annoncé lundi avoir procédé à l'arrestation de 29 personnes depuis le début des Jeux olympiques pour revente illégale de billets d'entrée.

Elle a précisé que 11 d'entre elles avaient été inculpées.

Avril Ormsby et Stephen Addison, Jean Décotte pour le service français, édité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant