JO: les handballeurs français assurent encore le show

le
0
LES HANDBALLEURS FRANÇAIS DOMINENT LES ARGENTINS 32-20
LES HANDBALLEURS FRANÇAIS DOMINENT LES ARGENTINS 32-20

par Olivier Guillemain

LONDRES (Reuters) - L'équipe de France masculine de handball s'est à nouveau baladée mardi pour son deuxième match du tournoi olympique en écrasant cette fois-ci l'Argentine (32-20), portée par un excellent Nikola Karabatic mais aussi par la ferveur d'un public bleu-blanc-rouge survolté.

Deux jours après leur promenade de santé face à la Grande-Bretagne (44-15), les "Experts" ont rejoué presque la même partition face aux Sud-Américains, d'une opposition nettement supérieure à celle proposée dimanche par les apprentis sorciers british.

Et il faut croire que cette prestation quasi sans anicroche a plu aux quelques centaines de supporters français présents à la Copper Box, qui ont enflammé la salle flambant neuve de Londres à grand renfort de Marseillaises chantées à tue-tête et à coups de "Allez les Bleus!".

Avec cette deuxième victoire, les champions olympiques en titre partagent la tête de la poule A avec l'Islande et la Suède, deux équipes qu'ils affronteront respectivement samedi et lundi, après s'être frottés jeudi à la Tunisie.

A écouter parler les joueurs français à l'issue de leur match, les encouragements nourris de leurs supporters les ont touchés.

"C'était génial. Il y a deux jours contre la Grande-Bretagne il y avait plus de Britanniques mais là, c'était fou de voir autant de supporters nous suivre, nous applaudir. On avait l'impression d'être à domicile", a ainsi confié Nikola Karabatic, auteur de sept buts dans cette rencontre.

"C'est vrai qu'on n'est pas très loin donc ça facilite les choses mais venir ici coûte cher et c'est une vraie organisation, donc je les remercie vraiment", a ajouté le demi-centre de Montpellier.

"LES FRANÇAIS SONT ATTACHÉS À CETTE ÉQUIPE"

Claude Onesta a lui aussi apprécié ce soutien inconditionnel, mettant cela en perspective avec le récent échec de son équipe à l'Euro, qu'elle a terminé à la 11e place alors qu'elle défendait son titre.

"Les Français aiment cette équipe car elle leur a donné beaucoup de plaisir ces dernières années. Ils y sont attachés et ils avaient peut-être souffert de l'avoir vu souffrir", a-t-il noté.

Prié de commenter la prestation de ses joueurs, le stratège n'a eu que des mots élogieux.

"C'est un match appliqué, rigoureux avec beaucoup de qualités. Je veux louer le sérieux de mes joueurs et leur volonté de mettre en oeuvre tout ce qu'on a travaillé maintenant depuis cinq semaines", a-t-il tenu à souligner.

Très sérieux et ultra solides en défense, les hommes de Claude Onesta ont pris le match à leur compte dès les premières minutes de la rencontre en infligeant un 3-0 à leurs adversaires, qui ont dû patienter cinq longues minutes avant de débloquer leur compteur.

La suite de la partie s'est écrite à coups de combinaisons aussi spectaculaires qu'audacieuses, entre Cédric Sorhaindo et Nikola Karabatic notamment, et avec des parades de classe mondiale de l'inoxydable gardien Thierry Omeyer.

La suprématie française s'est concrétisée par un écart positif grimpant très vite à +8 en faveur des Experts, une avance conservée jusqu'à la mi-temps, sifflée sur le score de 17-9.

Au retour des vestiaires, les Bleus n'ont pas desserré l'étau, toujours intraitables derrière avec le roc Didier Dinart et le dynamique Xavier Barachet, et très souvent impressionnants sur les phases offensives avec Nikola Karabatic à la baguette.

Malgré les quelques mèches allumées par les frères Simonet, deux pensionnaires du championnat de France qui évoluent à Ivry, les Argentins ont vite accusé le coup en laissant filer le score à 25-15 puis à 29-17 et enfin à 32-20.

Pour le plus grand bonheur des supporters des Bleus, eux aussi auteurs d'une prestation remarquable du point de vue des décibels.

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant