JO: les footballeurs mexicains privent le Brésil de l'or espéré

le
0
LES MEXICAINS SACRÉS CHAMPIONS OLYMPIQUES DE FOOTBALL AUX DÉPENS DES BRÉSILIENS
LES MEXICAINS SACRÉS CHAMPIONS OLYMPIQUES DE FOOTBALL AUX DÉPENS DES BRÉSILIENS

LONDRES (Reuters) - Contre toute attente, le Mexique s'est adjugé samedi à Wembley le titre de champion olympique de football en privant le Brésil, grand favori de la compétition, du seul titre international qui manque encore à la Seleçao.

Les Mexicains d'Oribe Peralta, auteur d'un doublé, se sont imposés sur le score de 2-1 devant les Brésiliens, qui terminent avec la médaille d'argent pour la troisième fois de leur histoire.

Les joueurs auriverdes sont restés sonnés après cette défaite, leur première d'un tournoi où ils ont marqué 15 buts pour arriver en finale.

Leur sélectionneur Mano Menezes, qui est également celui de l'équipe A, pourrait être mis sur la sellette à deux ans de la Coupe du monde au Brésil.

Les Brésiliens ont été sonnés d'entrée lorsque le Mexique a pris l'avantage dès la 28e seconde de jeu grâce à un but signé Oribe Peralta. Le même joueur a assuré la victoire des siens grâce à un deuxième but de la tête à un quart d'heure de la fin du temps réglementaire.

Le Brésilien Hulk a réduit le score dans le temps additionnel de la deuxième période (91e), bien trop tard pour que son équipe renverse la situation.

Le triomphe annoncé du Brésil, qui n'a jamais eu lieu, avait attiré 86.162 spectateurs à Wembley, un record d'affluence depuis le début des Jeux de Londres, toutes disciplines confondues.

Les Mexicains n'avaient jamais fait mieux qu'une quatrième place dans le tournoi olympique en 1968 à Mexico et ils n'ont jamais dépassé le stade des quarts de finale en Coupe du monde.

Vendredi soir, la Corée du Sud a décroché la médaille de bronze à la faveur d'une victoire 2-0 sur le Japon dans la "petite finale".

Mike Collett; Simon Carraud et Jean Décotte pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant