JO: les fédérations sportives s'inquiètent à deux ans de Rio

le
0

BERLIN (Reuters) - Les fédérations des sports qui seront représentés aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016 ont dénoncé mardi l'implication jugée insuffisante du gouvernement brésilien et déploré l'état d'avancement des préparatifs.

"Je dois vous faire part de nombreuses inquiétudes, en tant que membre de la commission de coordination de Rio 21016", a déclaré Francesco Ricci Bitti, président de l'Association des fédérations internationales olympiques des sports d'été (ASOIF) qui tient une conférence à Belek, en Turquie.

"Nous sommes satisfaits de nos relations avec le comité d'organisation, mais le soutien du gouvernement est tardif et insuffisant", a-t-il ajouté.

"La trésorerie est dans le rouge, et on ne voit pas venir l'aide (du gouvernement). Ils sont généreux en paroles mais pas en argent", a poursuivi l'Italien, par ailleurs président de la Fédération internationale de tennis et membre du Comité international olympique (CIO).

Sur plusieurs sites destinés à accueillir des épreuves, les travaux ont pris du retard sur le calendrier prévu.

Dernier accroc en date, les ouvriers qui travaillent sur le chantier du parc olympique ont entamé lundi une grève portant sur les salaires et ont barré mardi matin l'une des principales artères de la ville.

"Ils prennent du retard, du retard et encore du retard", a regretté Francesco Ricci Bitti. "C'est une inquiétude que nourrit le mouvement olympique et il faut prendre des mesures."

Lors du même congrès de l'ASOIF, le directeur exécutif des sports des Jeux de Rio, Agberto Guimaraes, a tenu à désamorcer les inquiétudes.

"Je continue à penser que nous pouvons unir nos efforts et que nous pouvons organiser de superbes Jeux", a-t-il dit. Je continue à penser que nous pouvons y arriver."

(Karolos Grohmann; Simon Carraud pour le service français, édité par Pierre Sérisier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant