JO: les basketteuses bleues battent le Canada et vont en quarts

le
0
LES BASKETTEUSES FRANÇAISES SE QUALIFIENT POUR LES QUARTS DES JO
LES BASKETTEUSES FRANÇAISES SE QUALIFIENT POUR LES QUARTS DES JO

LONDRES (Reuters) - L'équipe de France de basket féminin a confirmé sa belle victoire sur l'Australie en disposant du Canada (60-64), mercredi, pour rester invaincue après trois matches et première de son groupe.

Ce nouveau résultat positif, conjugué à la victoire de la Russie face à la Grande-Bretagne en toute fin d'après-midi (67-61), a d'ores et déjà réservé aux Bleues une place en quarts de finale.

La défense et une bonne circulation du ballon en attaque ont permis à l'équipe de Pierre Vincent d'assurer ce succès.

La fin du match a été crispante car les Canadiennes, qui refusaient de s'avouer vaincues, sont revenues à deux points à neuf secondes du terme après avoir été menées 62-55 huit secondes plus tôt.

"Les Canadiennes sont comme ça : elles ne lâchent rien", a commenté Jennifer Digbeu après la rencontre. "Sur le papier on est dix fois plus fortes mais elles sont combatives et elles reviennent tout le temps."

Les intérieures tricolores Sandrine Gruda (10 points et 7 rebonds) et Isabelle Yacoubou (14 points) ont imposé leur gabarit dans la raquette. L'arrière Émilie Gomis a continué sur la lancée de sa performance contre l'Australie en inscrivant 16 points.

"On joue avec nos nerfs", a reconnu la capitaine française Céline Dumerc. "L'équipe du Canada n'est pas facile à manoeuvrer, on n'a jamais gagné nos matches facilement contre elle, à l'image des qualifications qu'on a jouées il y a un mois de ça."

Ses coéquipières ont assuré l'essentiel. Les Bleues peuvent maintenant viser la première place du groupe. Il faudra pour cela battre les Britanniques, vendredi et les Russes, championnes d'Europe en titre, dimanche.

"Ça ne m'arrange pas", a objecté Pierre Vincent. "Être favori, ce n'est pas une position qu'on tient bien mentalement." A charge pour ses joueuses de prouver le contraire.

Romain Brunet, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant