JO: les basketteurs français se relancent en battant l'Argentine

le
0
LES BASKETTEURS FRANÇAIS BATTENT LES ARGENTINS 71-64 À LONDRES
LES BASKETTEURS FRANÇAIS BATTENT LES ARGENTINS 71-64 À LONDRES

LONDRES (Reuters) - L'équipe de France de basket a parfaitement su rebondir en battant l'Argentine mardi (71-64) pour son deuxième match dans le tournoi olympique, deux jours après une défaite humiliante contre les Etats-Unis.

Cette victoire relance les Bleus qui peuvent ainsi espérer finir en bonne position dans le groupe A, à condition d'afficher le même visage contre la Lituanie, jeudi.

Tony Parker, auteur de 17 points, et Nicolas Batum, 14 points, ont été les deux symboles de ce redressement salutaire face aux champions olympiques 2004.

L'équipe de Vincent Collet l'a emporté non seulement grâce à ses deux têtes d'affiche, mais aussi à sa défense disciplinée, qui a réussi à museler le pivot argentin Luis Scola.

Autre ingrédient indispensable de la victoire: l'adresse des Bleus à trois points (9/25).

Les Français sont bien rentrés bien dans la partie et ont rapidement pris l'avantage sur un tir à trois points de Nicolas Batum (7-6).

Le joueur des Portland Trail Blazers semblait métamorphosé depuis sa piètre prestation face aux Américains. Dès le premier quart-temps, l'ailier a inscrit huit points.

Sa réussite a grandement contribué au 12-0 que les Bleus ont infligé aux Argentins, si bien que le score est passé de 7-10 à 19-10 en trois minutes à peine.

De l'autre côté du terrain, la défense tricolore a verrouillé l'accès au cercle.

Dans ce match physique et accroché, les Bleus ont toutefois commis beaucoup de fautes. Une succession de coups de sifflet dans le deuxième quart-temps a remis l'Argentine dans le match et les deux équipes ont regagné les vestiaires avec seulement trois points d'écart en faveur de la France (32-29).

L'Argentin Manu Ginobili a alors tenté de reprendre les choses en mains. Le coéquipier de Tony Parker aux San Antonio Spurs a inscrit 12 points en quelques minutes.

Mais l'adresse à trois points a maintenu les Bleus en tête. Alors que les joueurs de Vincent Collet n'avaient inscrit que deux tirs sur vingt-deux dans cet exercice face aux États-Unis, ils en ont marqué six dans le troisième quart-temps.

Les dix dernières minutes se sont résumées à un duel entre Ginobili et Parker. Les deux stars se sont rendu coup pour coup. Lorsque l'un plantait un trois points, l'autre marquait en pénétration.

Le meneur français a inscrit six points consécutifs pour permettre à son équipe de prendre huit points d'avance (66-58). Une marge que les Argentins n'ont jamais réussi à combler.

Romain Brunet, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant